Dans Regards croisés, l’ensemble Aedes met en lumière les liens entre des courants musicaux italiens de la Renaissance et d’aujourd’hui. Il chante samedi 27 août à la chapelle Corneille à Rouen lors des Musicales de Normandie.

 

photo Laurence Navarro

photo Laurence Navarro

Le texte est très souvent au cœur des créations de l’ensemble Aedes. Après la poésie, c’est le lien entre madrigal italien et chanson française qu’explore la formation de Mathieu Romano dans ce programme Regards croisés donné samedi 27 août aux Musicales de Normandie. Quelle différence existe-t-il ? « Il n’y en a pas », estiment Mathieu Romano, directeur du chœur. Les deux formes vont d’ailleurs s’influencer. « L’Italie et la France sont deux pays latins, portés par l’affect. Il y a eu beaucoup d’échanges musicaux au fil du temps. L’Italie, avec Monteverdi, a été le berceau du madrigal. Il a introduit et développé le figuralisme, une technique d’écriture d’expression dans le texte et la musique », rappelle Mathieu Romano.

 

Dans Regards croisés, l’ensemble Aedes, une des formations les plus réputées, confronte des courants et des époques, la Renaissance et aujourd’hui. « Fénelon s’inspire de Monteverdi. Quant à Berio, il a pioché dans la tradition de la chanson française. Durant le concert, nous faisons des allers et retours dans l’espace et dans le temps. Nous mettons côte à côte les pièces les plus correspondantes afin que le public perçoivent les liens. Nous avons travaillé afin que les effets soient visibles ». L’ensemble Aedes interprète également des œuvres de Janequin, Gesualdo, Servin…

 

  • Samedi 27 août à 20h30 à la chapelle Corneille à Rouen. Tarifs : 15 €, 12 €, gratuit pour les moins de 18 ans. Réservation au 09 53 23 27 58 ou sur www.musicales-normandie.com