Aldebert enchaine les Enfantillages, une aventure musicale entreprise il y a dix ans avec le jeune public qu’il a vite conquis avec des chansons drôles et poétiques, parfois irrévérencieuse. Il lance mercredi 17 juillet le festival MoZ’aïque dans les jardins suspendus au Havre.

Ce devait être qu’une petite parenthèse dans sa vie d’artiste. Dix ans plus tard, Aldebert n’en a pas fini avec ses Enfantillages. D’autant que le succès auprès des enfants et de leurs parents reste grandissant. Aldebert ne cesse de séduire, d’amuser, d’émouvoir et aussi de faire râler les plus grincheux qui ont toujours du mal à comprendre le second degré.

Dans ce répertoire, Aldebert n’a jamais été aussi libre dans son écriture, dans la forme comme dans le fond. Il y a ajoute de l’humour, de l’ironie, de la tendresse, de la poésie, et dans Enfantillage 3, beaucoup d’engagement et un brin de philosophie. Aldebert parle non seulement des zombies, des vampires et des super héros mais aussi de la détresse des animaux vivant en cage, des problèmes environnementaux, de l’enfance, de la vie, de la citoyenneté avec une version pacifiste de La Marseillaise, une chanson écrite au lendemain des attentats en France.

Les Enfantillages d’Aldebert sont comme des albums-photos à parcourir pour rêver, se souvenir, s’émerveiller et aussi crier sa colère.

  • Mercredi 17 juillet à 11 heures dans les jardins suspendus au Havre. Tarif : 5 €

Le programme de MoZ’aïque

Mercredi 17 juillet

  • 18 heures : Altan
  • 19h30 : Ray Lema Sextet
  • 21 heures : Henrik Freischlader Band
  • 22h30 : Little Bob and The Blues Bastards

Jeudi 18 juillet

  • 18 heures : Dobet Gnahoré
  • 19h30 : André Manoukian 4tet
  • 21 heures : Awek
  • 22h30 : Imam Baildi
  • 23 heures : OFS

Vendredi 19 juillet

  • 18 heures : David Bressat quintet
  • 19 heures : Mr Matt
  • 19h30 : Rod Taylor & The Positive Roots Band
  • 21 heures : Manu Lanvin and The Devil Blues
  • 22h30 : Soviet Suprem
  • 23h30 : Volt

Samedi 20 juillet

  • 16 heures : Eric Legnini Guitare trio
  • 17h30 : Harold Lopez-Nussa trio
  • 18h30 : Koolcast Brass Band
  • 19 heures : The Red Goes Black
  • 20h30 : Sofiane Saidi & Mazalda
  • 22 heures : Boney Fields & The Bone’s Project

Dimanche 21 juillet

  • 12 heures : Stefan Cassar
  • 16h30 : Henri Texier Sand 5tet
  • 17 heures : Pape et Alice Cissokho
  • 18 heures : Macha y El Bloque Depresivo
  • 19h30 : Michele David & The Gospel Sessions
  • 21 heures : JP Bimeni & The Black Belts
  • 22h30 : Electro Deluxe

Infos pratiques

  • Tarifs : 10 € une journée, 30 € les 5 jours, demi-tarif pour les demandeurs d’emploi et les étudiants, gratuit pour les moins de 13 ans
  • Réservation sur www.francebillet.com