Les Inouïs sont en tournée pour la 5e année. Une occasion de découvrir L’Ordre du périph et Apollo noir, deux groupes remarqués pendant le Printemps de Bourges et parrainés par d’anciens lauréats, Concrete Knives et Theo Lawrence & The Hearts. Quatre formations pour cette soirée du mercredi 10 octobre au Tetris au Havre. Coup de projecteur sur Apollo Noir.

photo Emilie Sauzedde

Avec Apollo noir, c’est le décollage immédiat. Un voyage vers des atmosphères electro minimalistes, psychédéliques, parfois tourmentées et à d’autres moments, plus apaisées. A l’image de la pochette de son album A/N, sorti en 2017. Rémi Sauzedde ou Apollo noir montre un visage à l’air serein d’un côté, et anxieux de l’autre. « Je suis comme cela. Je suis un homme épanoui. Ma vie me va très bien. J’ai aussi ma part d’ombre. Et cette part-là, j’ai besoin de l’exprimer. J’aime beaucoup les confrontations de ce genre ».

Avec Apollo noir, on est dans l’introspection. « Je ne sais pas faire de la musique de club ». L’ancien batteur préfère imaginer des avenirs empreints de rêverie ou d’utopie. A/N est une suite d’interrogations sur le monde, de réflexions sur la société. D’autant qu’il est une réaction aux attentats de novembre 2015. « C’est venu à moi comme cela. En quelques heures, j’ai composé 5 titres qui constituaient l’ossature de l’album. Les deux semaines suivantes, j’ai produit tout le disque. Cela a été plus fort que moi ». 

De la tristesse

L’actualité intéresse Apollo noir. Par phase. S’il peut dévorer les nouvelles pendant une période, il a aussi besoin de déconnexion. « Cela me rebute et m’attriste trop. Je coupe tout pendant un an ». Trop triste de voir « l’homme avec sa propension à s’autodétruire. Je suis passionné par les utopistes, par leur manière de faire pour embellir le monde. Il y a un autre sujet qui m’interpelle, c’est l’intelligent artificielle. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup de recul. On ne sait pas vraiment si cela nous enrichit ou nous détruit. Nous sommes dans des mondes qui s’opposent. Ce qui est parfois inconfortable ».

En parfait geek, Apollo noir n’a pas abandonné ses machines, synthétiseurs et autres boîtes à rythmes. Il a entamé l’écriture de son deuxième album qui devrait sortir au premier trimestre 2019.  « J’ai composé un disque moins aride avec aussi moins de ruptures. Cela reste un album de musique électronique avec un mélange des genres, des mélodies, de la pop, du RNB ». Pour la première fois, Apollo noir a ajouté des voix, la sienne et celle d’un logiciel.

 

 

  • Mercredi 10 octobre à 20h30 au Tetris au Havre. Tarifs : 10 €, 7 €. Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur  www.letetris.fr
  • Concert avec Concrete Knives, Theo Lawrence & The Hearts, L’Ordre du périph