La galerie Duchamp à Yvetot a invité Bernard, un collectif rouennais bien mystérieux qui a investi tout l’espace avec des peintures, des installations, des affiches, des vidéos et aussi un karaoké… L’exposition éponyme se tient jusqu’au 14 mars.

Qui est Bernard ? Impossible d’obtenir une réponse. Les deux artistes qui ont créé ce personnage en 2017 veulent rester secrets. Après une première apparition dans le premier Raout de RRouen, un réseau d’art contemporain, la galerie Duchamp à Yvetot ouvre son lieu à ce duo qui interroge le rapport entre l’espace et l’image, notamment la manière dont le premier transforme la perception de la seconde.

Comme il aime les coïncidences, les surprises et les objets du quotidien, Bernard a investi toute la galerie. Il a accroché au plafond une baguette de pain lumineuse, posé dans un coin une boule de pétanque où se reflète tout l’espace déformé. Il a collé sur un mur une série d’affiches jaunes, semblables à celles des discothèques annonçant leurs soirées thématiques, comme un calendrier rappelant que chaque jour de l’exposition devient un événement. Il a joué avec les reflets lumineux pour dessiner un quadrillage parfait sous l’escalier.

Proche de Marcel Duchamp

Il y a là aussi une porte d’une cabane, une piscine gonflable remplie des déchets générés par l’installation de l’exposition. Bernard présente plus loin dans une niche une carte postale de chat, la plus précieuse de la collection de Madame Chat à Rouen. Il a emprunté à une habitante de Franqueville-Saint-Pierre son plus beau bouton qu’il a accroché à une chaîne. Il devient un objet mystérieux, voire un pendule. Bernard invite enfin à chanter. Il a imaginé un karaoké dans une ambiance de boîte de nuit. Il n’y a qu’une seule chanson : Born to be alive de Patrick Hernandez. Mais en français !

Rien n’est sérieux avec Bernard. Le duo marche sur les traces de Marcel Duchamp en détournant la fonction des objets, leur offrant une dimension plastique et questionnant leur valeur sculpturale qui est a priori inexistante.

Infos pratiques

  • Jusqu’au 14 avril, tous les jours du mercredi au dimanche de 14 heures à 18 heures, à la galerie Duchamp à Yvetot. Renseignements au 02 35 96 36 90