Un partenariat entre la ville de Rouen et la bibliothèque nationale de France a été signé jeudi 3 novembre pour favoriser le développement de Rotomagus, la bibliothèque numérique des collections rouennaises.

 

gallica« Nous avons 800 000 visiteurs en salle. Avec Gallica, nous en avons 16 millions ». Gallica marque blanche, c’est une structure logicielle permettant de consulter de manière confortable les collections de la bibliothèque nationale de France. Laurence Engel, présidente, a signé jeudi 3 novembre avec Yvon Robert, maire de Rouen, une convention de coopération numérique. L’objectif : le lancement de Rotomagus, la bibliothèque numérique des collections rouennaises.

 

« Nous sommes attachés à une politique de coopération avec les bibliothèques. Cela passe par une politique de numérisation. L’étape nouvelle, c’est le partenariat technologique. Gallica marque blanche est un outil d’une grande performance en permanence réévalué. C’est la première fois que nous signons un tel partenariat avec une municipalité », commente la présidente de la bibliothèque nationale de France. Pour Yvon Robert, un tel dispositif permet de « mettre en ligne des ouvrages anciens dans des conditions satisfaisantes », d’ « accéder à des trésors » pour les particuliers, les chercheurs.

 

Grâce à Gallica marque blanche, Rotomagus sera en ligne au début de l’année 2017. Dans un premier temps seront consultables des cartes, des fonds de la Société savantes et administratifs, des archives de la presse locale et des documents de la BNF sélectionnés pour leur intérêt patrimonial normand. A voir également les manuscrits de Madame Bovary de Flaubert, de Baccara d’Hector Malot. Suivront L’Education sentimentale et Bouvard et Pécuchet de Flaubert.