Quelques années après son grand-père, R.L. Burnside, à L’Abordage à Évreux, Cedric Burnside fait sa Nuit de l’Alligator mercredi 20 février au 106 à Rouen. 

Cedric Burnside a grandi sur les terres du Mississippi, non loin de Holly Spring aux côtés de son grand-père. Ce « Big Daddy », c’est R.L. Burnside, chanteur, guitariste et bluesman inoubliablen, disparu à l’âge de 80 ans en septembre 2005. Jean-Christophe Aplincourt n’a pas oublié son passage à L’Abordage à Évreux il y a une vingtaine d’années. « C’est le concert de ma vie ! Le plaisir a été immense. On est entré dans une sorte de transe vaudou. Burnside était habillé comme un pompiste. Son isolationnisme l’avait rendu singulier. Il y avait une économie de geste. C’était un alligator », se souvient le directeur du 106 à Rouen. Lors de ce concert, à la batterie, il y  avait le jeune Cedric Burnside.

Le garçon tourne avec son grand-père depuis son adolescence. Son héritage musical est donc précieux. Cedric Burnside a été aussi fortement influencé par les musiciens du Delta, fait un bout de chemin avec le North Mississippi Allstars et Jon Spencer Blues Explosion, apparaît dans Black Snake Moan, le film de Craig Brewer en hommage à son grand-père. À son actif enfin : quatre récompenses aux Blues Music Awards le déclarant meilleur batteur.

Cedric Burnside suit désormais sa route. Le voilà chanteur, songwriter et guitariste. Son premier album, Benton County Relic, est empreint de la tradition du blues Hill country et raconte les tourments de la vie, la perte d’êtres chers, la fin d’une passion amoureuse. C’est rugueux et hypnotique.

Infos pratiques

  • Mercredi 20 février à 20 heures au 106 à Rouen. 
  • Première partie : Handsom Jack
  • Tarifs : de 16,50 à 4 €. Pour les étudiants : carte Culture
  • Réservation au 02 32 10 88 60 ou sur www.le106.com