Vincent Dumestre, directeur artistique du Poème harmonique, a imaginé cinq Saisons baroques jusqu’en juin 2017 à la chapelle Corneille à Rouen. Cinq rendez-vous durant lesquels la musique se marie à la peinture, à la gastronomie.

 

photo JB Pellerin

photo JB Pellerin

Vincent Dumestre reste sous le charme de la chapelle Corneille à Rouen. « Le lieu magnifie la musique ». Pour le musicien, fondateur du Poème harmonique, si « un chef-d’œuvre est un chef-d’œuvre », une pièce dépend cependant « d’un instrument, d’un musicien, d’un lieu. A chaque concert, on hérite d’un lieu et il faut faire passer quelque chose. C’est donc un combat contre une acoustique, une esthétique. C’est formidable d’avoir cette chapelle. Durant ces six mois, tout ce qui a pu être proposé, l’a été par la grâce du lieu. Ici, on commence par un sourire ».

 

Le Poème harmonique a investi la chapelle Corneille dès son ouverture en février 2015. Pour « rendre hommage » à l’édifice rénové, Vincent Dumestre privilégie des rendez-vous musicaux thématiques, semblables à des festivals durant lesquels la musique se confronte à la peinture, au cinéma et à la gastronomie.

 

La première Saison baroque du Poème harmonique s’est déroulée du 8 au 11 septembre avec le premier concours Corneille qui a récompensé Evgeni Sviridov, violoniste russe de 27 ans (Premier prix et prix du public), Augustin Lusson, violoniste français de 20 ans et Octavie Dostaler-lalonde, violoncelliste canadienne de 28 ans (2e prix ex æquo).

 

La Saison II, du 3 au 7 novembre, sera consacrée au Grand Siècle, la grâce et les sens pour redécouvrir des musiques sacrées, notamment Les Leçons de ténèbres de Couperin avec Le Poème harmonique et Benjamin Lazar, des musiques profanes tissant des liens entre les cultures orientales et occidentales avec Jordi Savall. Sans oublier les improvisations gastronomique d’Olivier Da Silva, chef étoilé de l’Odas.

 

A Noël, lors de la Saison III, du 13 au 17 décembre, Vincent Dumestre propose un voyage musical de Naples à Madrid. Le Poème harmonique revient sur La Noche buena de l’Espagne du XVIe siècle. Jean Rondeau, Premier prix du concours international de clavecin à Bruges interprète des sonates de Scarlatti. Quant à Pino de Vittorio, il révèle Le Tarantelle del Rimorso.

 

Autre ambiance au printemps lors de la Saison IV, du 30 mars au 7 avril avec des Prisons, passions et pénitences. « Au XVIIe siècle, une chapelle est un lieu de solitude, de pénitence et d’enfermement ». Vincent Dumestre a imaginé un programme musical évoquant « les sentiments éprouvés lorsque l’on est contraint ». La Clique des Lunaisiens chante La Complainte de Lacenaire. Le Poème harmonique choisit des airs de cour narrant des cœurs bouleversés. Pierre Hantaï se penche sur Le Manuscrit de Fitzwilliam, copié en prison par un dissident catholique.

 

Rex Deus clôt cette riche programmation. Du 1er au 6 juin, « on décline le XVIIe siècle dans son intimité » avec le Te Deum de De Lalande par le Poème harmonique, un Concert chez la reine avec Les Ombres, des Pèlerinage(s) par le chœur de chambre de Rouen.

 

Le Programme à la chapelle Corneille

  • Saison II : Le Grand Siècle, la grâce et le sens, du 3 au 7 novembre
  • Saison III : Noël, de Naples à Madrid, du 13 au 17 décembre
  • Saison IV : Prisons, passions et pénitences, du 30 mars au 7 avril
  • Saison V : Rex Deus du 1er au 6 juin
  • Programme complet des saisons baroque sur www.lepoemeharmonique.fr

 

Infos pratiques