Réécrire l’histoire est un fantasme ancien, et nombre d’auteurs se sont essayés à imaginer ce qu’il aurait pu se passer si certains événements réels n’avaient pas eu lieu ou si leur issue avait été différente. Suivant le pari d’ « uchronie » à la lettre, la série de bande dessinée « Jour J. » éditée chez Delcourt et coscénarisée par le Normand Fred Duval, « réécrit » depuis 2010 les grands événements de l’Histoire. Et aujourd’hui, à l’heure de l’Armada, c’est a tour de la découverte de Christophe Colomb d’être revisitéé…

Diapositive1Remonter le temps puis le démonter, tel est l’enjeu de l’ « uchronie », science qui doit rendre plausible la description d’un passé tel qu’il ne fut pas et d’un futur tel qu’il aurait pu être ! Un casse tête qui suppose de solide connaissance en histoire et un gout certain de l’extrapolation. La bande dessinée s’est largement emparée de l’immense potentiel visuel et narratif de cette étrange science : Valérian (Christin et Mézières / Dargaud), Robur  (Formosa et Lofficier / Albin Michel), Watchmen (Moore et Gibbons / DC Comics), et Les brigades du temps (Kris et Duhamel / Dupuis), pour ne citer qu’eux. Mais il a fallu attendre LA série qui utilise à plein le concept, « Jour J. », créé chez Delcourt en 2010 par Pécau, Duval et Blanchard.

Les Russes qui posent le pied sur la Lune en 1969 avant les Américains, le débarquement allié en 1944 qui se solde par un échec, les événements de mai 68 qui entrainent une guerre civile, comptent parmi les 12 uchronies déjà parues. Titulaire d’une licence d’Histoire à l’Université de Rouen avant de devenir scénariste très en vue, Fred Duval précise  » On s’amuse avec l’Histoire, on la décale, on la vrille. L’uchronie est une manière de parler de ce qu’est l’Histoire et, avec la distance qui se crée avec les événements, d’éclairer réellement ce qui s’est passé. Mais nous n’avons pas la prétention pour autant de remplacer les historiens !  »

Pour l’heure, à l’occasion de l’Armada, l’Opéra de Rouen associé à la librairie Lumière d’Aout, organise une conférence-dédicace avec les auteurs et dessinateurs du 13ème tome de Jour J paru avant-hier, et consacré à l’expédition d’un Christophe Colomb converti à l’Islam et abordant son voyage avec religiosité et mysticisme… Les Rouennais Duval (coscénariste) et Emem (dessinateur) accompagnés de Pécau (coscénariste) et de Calvez (coloriste), se mettront à disposition des curieux désireux d’en savoir plus sur la l’uchronie en général et sur la série Jour J, en particulier. Comme décor de luxe, les conférenciers seront entourés de magnifiques tirages des planches navales mettant en scène la Santa Maria, la Pinta et la Nina, visibles dans les lieux pendant toute la durée du l’Armada, du 7 au 16 juin.

  • Vendredi 7 juin à 18 heures au Théâtre des Arts à Rouen.
  • Entrée gratuite. Renseignements au 02 35 98 74 78.