La saison 2016/2017 du Cirque-théâtre à Elbeuf prend de nouvelles couleurs. Yveline Rapeau, nouvelle directrice, en a présenté les grandes lignes. Elle a découpé sa programmation en neuf grands rendez-vous.

 

ephemeral architecturesUne nouvelle directrice : Yveline Rapeau, également à la tête de La Brèche à Cherbourg, arrivée en novembre 2015. Un nouveau visuel : une vache sur un fond de papier boucherie rose fluo. Donc une nouvelle programmation pour le Cirque-théâtre à Elbeuf qu’Yveline Rapeau présente au public mercredi 22 juin.

 

Cette prochaine saison s’inscrit dans la continuité d’un travail mené précédemment. « Il y a eu ici le meilleur de la création. Les promesses ont été tenues et la barre est haute ». Yveline Rapeau la franchit avec aisance. Dans sa programmation, elle s’est attachée à préserver « la diversité des formats, des écritures et des esthétiques. Pour que le public puisse appréhender toutes ces formes, il est nécessaire de l’accompagner ».

 

La première saison d’Yveline Rapeau est ponctuée de repères, de grandes séquences qui « permettent de raconter l’histoire du cirque d’aujourd’hui ». Tout commence avec les Bords de Seine qui se déroulent pendant Elbeuf sur fête. « C’est un parcours artistique en extérieur avec les compagnies Hors Surface et La Contrebande qui se termine par une performance, Nuage de Stéphane Ricordel, au Cirque-théâtre ».

 

La saison se poursuit avec Le Temps des créations. « C’est une invitation à la découverte » en octobre et novembre avec la Compagnie du Chaos, Cridacompany, Tsirihaka Harrivel et Vimala Pons, le GdRA et Chloé Moglia. Ce seront donc des premières pour des troupes qui auront auparavant répété à La Brèche et « le fruit d’une collaboration et de la complémentarité entre les deux pôles de cirque ».

 

S’ajoutent les Grands Formats avec Surnatural Orchestra, Inextremiste et Basinga, le Groupe acrobatique de Tanger, le Cirque Mandinge et la compagnie Métis’Gwa, Bienvenue au jeune public avec trois rendez-vous, Sous Chapiteau, Entre Voisins, une collaboration avec la ville d’Elbeuf, Résonnance en lien avec une autre structure culturelle régionale.

 

Un festival

Spring, le festival des nouvelles formes créé par La Brèche, devient normand. « C’est la vitrine la plus importante du rayonnement des deux pôles du cirque qui unissent leurs forces et leurs moyens. Il rend compte de la vitalité de la création », rappelle Yveline Rapeau. Spring s’installe du 9 mars au 7 avril dans une vingtaine de lieux culturels régionaux. A noter la venue de Johann Le Guillerm, connu notamment pour Monstrations. Cet artiste, jusque-là peu bavard, prend la parole dans Le Pas Grand Chose, un spectacle en forme de conférence. Spring présente également le spectacle de fin d’étude de la 28e promotion du centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne.

 

Dernier temps fort : Haut et court se déroule pendant un week-end, les 13 et 14 mai. Il est dédié aux petites formes circassiennes et non conventionnelles. « Il y a aujourd’hui de plus en plus de créations qui se jouent des formats et des espaces ». C’est Yoann Bourgeois, auteur de Celui qui tombe, qui propose des Tentatives d’approches d’un point de suspension à travers quatre pièces différentes.

 

  • Présentation de la saison du Cirque-théâtre à Ebeuf, mercredi 22 juin à 19h30 avec le Groupe acrobatique de Tanger. Réservation au 02 32 13 10 52.