Pour ce concert de musique romantique française, la voix est associée aux instruments à cordes. Karine Deshayes, mezzo-soprano, interprète des pièces de Saint-Saëns, Massenet, Berlioz avec l’ensemble Contraste mercredi 10 janvier à la chapelle Corneille à Rouen. Gagnez vos places en écrivant à relikto.contact@gmail.com

Ce sera un concert en toute intimité. Il y a la voix. Celle de la mezzo-soprano, Karine Deshayes, une des plus grandes chanteuses françaises lyriques. Il y a aussi les instruments à cordes de l’ensemble Contraste, formé d’Arnaud Thorette, violon, Antoine Pierlot, violoncelle, et Johan Farjot, piano. Les quatre artistes sont réunis pour un concert de musique romantique française qu’ils donnent mercredi 10 janvier avec l’Opéra de Rouen Normandie à la chapelle Corneille.

C’est une plongée dans le répertoire de la seconde moitié du XIXe siècle que proposent l’ensemble Contraste et Karine Deshayes. Au répertoire : Charles Gounod avec Le Soir, un bel écrin musical pour les Méditations poétiques de Lamartine. Le poète a également inspiré Benjamin Godard, souvent comparé à Mozart, lors de l’écriture de Berceuse pour Jocelyne, créé en 1888.

Un concert de musique française ne peut se dérouler sans les pièces de Camille Saint-Saëns. L’ensemble Contraste a choisi plusieurs pièces musicales comme Le Bonheur est chose légère, Allegro appassionato, Le Cygne et également Danse macabre, une partition populaire composée à partir d’un poème d’Henri Cazalis. Camille Saint-Saëns alternent des instants ironiques et des sonorités sarcastiques et démoniaques. De Gabriel Fauré, l’ensemble a retenu Après Un Rêve, une musique qui a donné le titre à ce concert. C’est une œuvre de jeunesse très raffinée. Quant à Massenet, il lance un cri désespéré dans Élégie et ouvre une page théâtrale dans Méditation de Thaïs qui envisage de mettre fin à une vie trop luxueuse.

Avec Après Un Rêve, l’ensemble Contraste et Karine Deshayes ouvre plusieurs pages de la musique romantique française pour en démontrer toute sa diversité.

 

 

  • Mercredi 10 janvier à 20 heures à la chapelle Corneille à Rouen. Tarifs : 25 €, 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr