Deux artistes, Raoul Vignal et This is the kit, pour l’anniversaire de deux associations rouennaises, Europe and Co et Avis de Passage : ce sera jeudi 12 avril à l’espace culturel François-Mitterrand à Canteleu. Gagnez vos places en écrivant à relikto.contact@gmail.com

Il a une voix délicate, une présence sensible. Il chante comme s’il venait raconter ses rêves dans le creux d’une oreille. Raoul Vignal charme avec ses chansons douces et gracieuses. Il les a écrites la nuit dans sa petite chambre à Berlin. « Je me suis retrouvé seul avec mon instrument. Je ne pouvais pas jouer trop fort pour ne pas embêter mes voisins qui dormaient. Pourtant, dans cette ville, j’ai beaucoup bougé. J’ai fait la fête. C’est comme si une partie de moi devait exprimer autre chose. C’est l’envers du décor ». Un décor intime empreint de poésie et quelque peu de romantisme. Il est loin des musiques jouées avec ses groupes précédents. Il y a tout d’abord eu l’envie de composer des titres en solo, « avoir un répertoire et essayer quelque chose de nouveau. Je ne voulais pas de ce rock garage basique, plein d’énergie ».

Dans ce premier album, The Silver Veil, sortir le 7 avril 2017, Raoul Vignal met au centre de ses chansons son instrument. « Je ne me considère pas comme un chanteur. J’ai toujours beaucoup aimé l’apprentissage de la guitare folk. C’est ce qui m’a poussé à composer. Quand je commence un morceau, vient tout d’abord la structure musicale avec la partie guitare, puis la mélodie à la voix. En fait, tout part de mes doigts ». Raoul Vignal a adopté ce jeu du finger-picking. « Je l’ai appris à l’ENM (école nationale de musique, ndlr) de Villeurbanne. Cela m’a permis d’élargir mon horizon musical. Ma guitare devenait alors multiple et m’offrait plusieurs routes à emprunter. Cela m’a délié les doigts et une partie du cerveau ».

En concert jeudi 12 avril, à l’ECFM de Canteleu, Raoul Vignal se produira en trio. « Cette nouvelle formation avec une batterie et une contrebasse a donné un nouveau souffle aux chansons et m’a donné l’idée de composer un album avec les musiciens ». Tous les titres de ce futur disque sont écrits et seront enregistrés dans les prochains mois.

 

 

  • Jeudi 12 avril à 20h30 à l’espace culturel François-Mitterrand à Canteleu. Tarifs : 12 €, 9 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 36 95 80
  • Première partie : This is the kit

 

Happy Birthday !

Ce concert marque l’anniversaire de deux associations rouennaises particulièrement active dans le secteur de la musique. 15 ans pour Avis de passage et 10 ans pour Europe and Co !

Au départ d’Europe and Co, il y a Freddy Lamme, Thierry Jourdain et une envie d’organiser un festival européen pour mettre à l’honneur la création musicale, théâtrale et chorégraphique contemporaine. Les deux instigateurs, alors « jeunes et inconnus », n’ont pas suffisamment convaincus et le projet est resté dans un tiroir. Cela n’a pas entamé leur fougue et leur désir de faire découvrir des artistes loin de l’industrie musicale. « Je ne suis pas musicien et je ne sais pas joué d’un instrument. La création de l’association vient peut-être contrarier cette frustration. Mais je suis très admiratif et j’ai beaucoup de respect pour les artistes », confie Freddy Lamme.

Europe and Co a proposé une centaine de concerts en dix ans. Le premier s’est déroulé le 12 mars 2008 à l’Oreille qui traîne à Rouen avec Flexa Lyndo, Exsonvaldes et Radiosofa. « C’était très confidentiel ». Les objectifs de l’association sont restés les mêmes : « rendre la culture accessible à tous grâce à une politique tarifaire, la programmation d’artistes évoluant dans des circuits alternatifs et mettre en avant la scène régionale », rappelle Freddy Lamme. Au fil de ces années, Europe and Co a constitué son cercle de fidèles avec Emily Jane White, Rachel Ries, Jozef van Wissem, Mariee Sioux… Des coups de cœur à chaque fois, venant d’une scène folk intimiste, et des histoires d’amitié qui se lient.

Pour cet anniversaire qui se fête jeudi 12 avril à l’ECFM à Canteleu, les deux associations exposent des affiches et des billets de concert, des articles de presse et des vinyles. Sans oublier leur play-list.