Dans cette nouvelle création, God Save The Queen, présentée dimanche 5 juin à l’Opéra de Rouen Normandie, le Poème harmonique, dirigé par Vincent Dumestre, mêle les œuvres de Henry Purcell et de Jeremiah Clarke.

 

photo Guy Vivien

photo Guy Vivien

Cela fait deux ans que le Poème harmonique est plongé dans le XVIIe siècle anglais. « C’était un siècle complexe avec 20 années de frustration dues à Cromwell. Pendant ce moment, l’expression artistique a été étouffée », rappelle Vincent Dumestre. Elle s’est ensuite libérée avec le retour des fêtes royales. Le directeur et fondateur du Poème harmonique consacre une nouvelle création à Henry Purcell (1659-1695), après Dido and Aeneas et To be or not to be. Il y ajoute le répertoire de Jeremiah Clarke (1674-1707).

 

God Save The Queen, interprété dimanche 5 juin à l’Opéra de Rouen Normandie, mêle ainsi les musiques de « deux chantres de la musique anglaise » qui se connaissent et qui disparaissent très jeunes. De Purcell, « génie prolifique », le Poème harmonique joue Welcome to all the pleasures, des odes pour la Sainte Cécile, et Funeral Sentences for the death of Queen Mary II.

 

Jeremiah Clarke est un compositeur moins connu. Pourtant, « c’est aussi un génie. Il s’est suicidé très jeune par désespoir amoureux. Nous avons encore beaucoup d’œuvres de lui à découvrir ». Vincent Dumestre retient de Jeremiah Clarke « la théâtralité de son écriture », « une mélancolie profonde et grave » et « des pièces instrumentales d’une beauté absolue ».

 

Le directeur du Poème harmonique a choisi l’Ode on the death of Henry Purcell. Dans cette pièce, « on reconnaît le thème de Dido and Aeneas. C’est frappant. Il a composé une ode et il s’est permis une sorte de clin d’œil à Purcell, un hommage à sa théâtralité ». Avec ces trois partitions, le Poème harmonique fait découvrir ce nouveau langage qui s’invente au XVIIe siècle en Angleterre.

 

  • Dimanche 5 juin à 16 heures au Théâtre des Arts à Rouen. Tarifs : de 46 à 10 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 98 74 78 ou sur www.operaderouen.fr