C’est le retour des Filles du bord de scène. Cette fois, les voilà Au Bord du cadre. Les deux Isabelle, Paquot et Berteloot, chantent dans divers lieux d’exposition pendant tout cet été 2016.

 

fillesborddeseineDans leurs tours de chant, les Filles du bord de scène s’amusent à revisiter le répertoire de la chanson française. Avec toute la gouaille, la fantaisie, la générosité et la tendresse qu’on leur connaît. Avec leur nouveau spectacle, le duo formé par Isabelle Bertheloot et Isabelle Paquot se retrouve Au Bord du cadre, « un spectacle que l’on pourrait qualifier d’impressionniste parce qu’il est composé de multiples touches ».

 

Au Bord du cadre, joué dans différents musées et lieux d’exposition de la Normandie, est une variation autour du portrait, thème du festival Normandie impressionniste. Les deux Isabelle, musiciennes et comédiennes, dressent ainsi des portraits autant en chansons qu’en textes. Elles sont allées piocher dans le répertoire de Brigitte Fontaine, d’Alain Chamfort, de Charles Trénet, de Léon Xanrof, de Barbara, d’Arthur H…, dans les écrits de Gustave Flaubert, d’Aristide Bruant, d’Apollinaire… Dans ce spectacle, elles vont au-delà du simple portrait, elles évoquent le rapport à l’intimité des personnages, le cercle familial, les relations amoureuses, une époque avec ses mœurs…

 

Pour chaque représentation d’Au Bord du cadre, les Filles s’adaptent au lieu et à la thématique de l’exposition. Mercredi 6 juillet, au musée des Beaux-Arts à Bernay, elles proposent des Portraits de lectrices, d’Emma Bovary à Marie Claire avec des extraits du roman de Flaubert, des Femmes qui lisent sont dangereuses de Laure Adler et Stefan Bollmann et un retour sur l’histoire du magazine. Dimanche 17 juillet au milieu de l’exposition Portrait de la France en vacances à Jumièges, elles reviennent sur les premiers congés payés en 1936.

 

En tournée

  • Mercredi 6 juillet à 11 heures au musée des Beaux-Arts à Bernay
  • Dimanche 10 juillet à 17 heures au musée Louis-Philippe à Eu
  • Mercredi 13 juillet à 16h30 au musée des Beaux-Arts à Rouen
  • Jeudi 14 juillet à 15 heures au jardin du château de la Fontaine à Hénouville
  • Dimanche 17 juillet à 15 heures à l’abbaye de Jumièges
  • Jeudi 21 juillet à 19 heures au musée Thomas-Henry à Cherbourg-Octeville
  • Samedi 23 juillet à 19 heures à la maison Millet à Gréville-Hague
  • Dimanche 14 août à 16h30 au musée des Beaux-Arts à Rouen
  • Samedi 24 septembre à 18 heures au musée Poulain à Vernon