Il marie diverses couleurs musicales et veut faire connaître toutes les richesses de l’Afrique. Le Tetris au Havre reçoit vendredi 31 mars Jupiter, figure incontournable de la scène africaine.

 

On lui donne plusieurs surnoms : l’espoir de la jeunesse, Prophète de la musique congolaise, général rebelle, monument vivant… Jupiter aime bien ça. « Cela signifie que les gens croient en moi. Evidemment, cela me porte« . Jupiter a un parcours singulier. Fils de diplomate, il a grandi en Allemagne. « Dans les années 1980, je suis rentré au Congo. J’ai retrouvé tout ce qu’avait laissé ma grand-mère. Quand j’étais petit, je me souviens qu’elle m’emmenais dans des cérémonies auxquelles je ne comprenais rien. J’ai notamment retrouvé des tam-tams« .

 

En Allemagne, Jupiter écoutait Les Rolling Stones, James Brown, Abba, les Jackson Five…  « Quand je me suis retrouvé au Congo, j’ai découvert la musique traditionnelle. En fait, je ne comprenais pas bien l’Afrique. Je suis arrivé d’Allemagne avec beaucoup d’images de l’Afrique, avec beaucoup de clichés. Comme les lions, la brousse et le manque de tout. Je me suis rendu compte que ce n’était pas du tout cela. Et je ne comprenais pas non plus pourquoi on m’avait raconté des salades« .

 

Jupiter est un homme curieux. « Je me suis documenté et j’ai découvert qu’il y avait 450 ethnies et 250 langues. Quelle richesse ! Il faut mettre cela en valeur ». Jupiter se laisse happer par la musique traditionnelle. « C’était comme si elle était mon destin. J’adore cette musique pour ces vibrations positives. Elle traverse tout le corps ». Jupiter mélange à ses racines musicales des teintes rock, jazzy, reggae, blues, parle haut et fort de l’Afrique, de l’injustice, de l’exploitation…  Chez lui, il y a une colère qui a « plusieurs facettes. Pourquoi les Nations unies ne font rien pour réduire le commerce des armes, pour aider les plus faibles ? Pourquoi les milliardaires se comportent comme des égoïstes ? » La rage est intacte. Son optimisme aussi. « Je l’ai toujours été. Et ce, depuis que je suis sur cette terre des hommes« .

 

 

 

 

  • Vendredi 31 mars à 20 heures au Tetris au Havre. Tarifs : de 12 à 6 €. Réservation au 02 35 19 00 38 ou sur http://letetris.fr
  • Première partie : Mantekiya