Pour lancer sa 30e édition, le festival Viva Cité a confié au Petit Théâtre de Pain le Coup d’envoi, un spectacle qui vient également clore une résidence de trois ans à l’Atelier 231. Ce sera vendredi 28 juin place de l’Hötel-de-Ville à Sotteville-lès-Rouen.

Entre Le Petit Théâtre de Pain et l’Atelier 231, il y a une longue complicité. La troupe basque a marqué plusieurs éditions de Viva Cité, notamment en 2018 avec sa dernière création Boxon(s), une suite de scènes de pouvoir politique, économique ou familial. Depuis sa fondation en 1994, Le Petit Théâtre de Pain se fait le témoin de son époque avec des sujets contemporains mettant en scène des personnages formidables confrontées à des situations désespérées. Chez ces 15 artistes, il y a toujours de la tendresse, de la générosité, de l’humour grinçant et un regard acéré. 

Autre lien : Le Petit Théâtre de Pain a passé trois saisons en résidence à l’Atelier 231. « C’est un temps minimum pour apprendre à connaître les habitants et un temps suffisant pour s’immerger dans un territoire. Chacun notre tour, nous avons mené des ateliers avec les patients de l’hôpital de jour, des associations de théâtre, des classes option théâtre aux lycées Les Bruyères et Marcel-Sembat. Pour nous qui avançons dans l’âge, nous commencions à nous interroger sur la transmission ».

Guillaume, un des membres du Petit Théâtre de Pain

Ce sera un procès

C’est avec les habitants que Le Petit Théâtre de Pain a écrit le Coup d’envoi du festival Viva Cité, donné vendredi 28 juin sur le parvis de l’hôtel de ville à Sotteville-lès-Rouen. La troupe sera entourée des clubs de football, de rollers, de danse, de capoeira, de bikers… « Nous les avons beaucoup côtoyés pendant ces trois ans. Il était important pour nous de les mettre à l’honneur », se réjouit Guillaume.

Près d’une centaine d’amateurs et d’amatrices pour faire le procès de Viva Cité. « Nous sommes des fervents défenseurs de cet événement. C’est beaucoup trop bien donc Viva Cité est coupable de tous les bienfaits. Ce spectacle est comme une mise à mort pour pouvoir renaître encore mieux. Ce sera très grand guignol ».

Cathy, une des membres du Petit Théâtre de Pain

Ce faux procès se déroulera à coups de plans séquence. Comme au cinéma, pour être proche du rêve. « Le festival met à l’honneur les rêves. C’est comme si la ville se réinventait pendant trois jours. Il est un écrin particulier à Sotteville. Le festival est chaleureux, douillet et convoque les artistes à rêver avec les habitants. Il sublime la vie pour nous emmener vers le fantasme », indique Cathy. Ce Coup d’envoi sera ainsi entre rêves et réalité.

Infos pratiques

  • Vendredi 28 juin à 19 heures sur le parvis de l’Hôtel de ville à Sotteville-lès-Rouen. Spectacle gratuit
  • Programme complet de Viva Cité sur www.atelier231.fr