C’est sa création et son premier spectacle. Après une résidence, le collectif Sous Le Manteau présente à partir du 17 janvier Monstro. Trois représentations pour découvrir le travail de huit jeunes artistes aux mâts chinois. Des places sont à gagner !

Un tout jeune collectif. L’histoire a commencé en avril 2016. Valia Beauvieux, Jesse Huygh et Benjamin Kuitenbrouwer se retrouvent lors d’une carte blanche dans le cadre de la 10e édition de l’Atlas Festival. Leur objectif : créer une compagnie d’acrobates. Leur envie : aller à l’encontre d’une idée reçue. Non, le mât chinois n’est pas seulement réservé aux artistes solitaires. Ils veulent défendre une proposition collective. Pas seulement à trois. Valia Beauvieux, Jesse Huygh et Benjamin Kuitenbrouwer vont réunir autour d’eux cinq autres artistes : Anatole Couety, Catarina Dias, Cathrine Lundsgarrd Nielsen, Lisa Oedegaard et le musicien Simon Toutain, alias Saï-T. Le collectif Sous Le Manteau, créé en 2017, c’est donc, cinq garçons, trois filles de six nationalités différentes, issus de plusieurs écoles européennes et forts de multiples pratiques du mât chinois.

Quatre laboratoires. Avant la création, il y a eu plusieurs étapes de travail. « Il était nécessaire de se rencontrer, de générer de la matière, faire notre expérience en collectif ». Valia Beauvieux et ses acolytes ont mené quatre laboratoire de recherche au Plus Petit Cirque du monde à Bagneux, à CIRCa à Auch, à la Brêche à Cherbourg, au pôle national des arts du cirque de la région Rhône-Alpes-Auvergne. Durant toute cette année 2017, le collectif a exploré des écritures, écrit des dramaturgies, imaginé des scénographies. « notre forêt de mâts chinois n’a cessé d’évoluer. Aujourd’hui, nous en avons sept. Comme nous voulons jouer partout, nous avons conçu un plancher autoporté avec nos sept mâts d’une hauteur de 2 à 6 mètres. Cela forme une cage ».

Aux mâts chinois. Le mât chinois est une aventure de solitaire. « Il n’existe pas de création collective. Dans la tradition chinoise, la discipline se pratique en double et l’acrobate connaît une figure. Parfois deux s’il faut remplacer un artiste blessé ». Pour le collectif Sous Le Manteau, tout restait à écrire, à inventer pour aller au-delà d’une certaine tradition. « Avec les Sisters, nous avions réécrit la pratique au double mât. Là, nous sommes comme des singes-araignées qui habitent des hauteurs. Il a fallu trouver un langage horizontal supplémentaire ».

Entre terre et ciel. Durant l’année de recherche, une figure s’est vite imposé au collectif Sous Le Manteau. « Le monstre, c’est le miroir de nous-mêmes », estime Valia Beauvieux. Monstro est le premier spectacle de la troupe qui sera créé du 17 au 19 janvier au cirque-théâtre à Elbeuf. Accompagnés par un musicien, les sept acrobates montent, descendent dans un espace entre terre et ciel. Ils sautent, dansent, virevoltent, dessinent des personnages étranges. 

Infos pratiques

  • Jeudi 17 janvier à 19h30, vendredi 18 janvier à 20h30, samedi 19 janvier à 18 heures au cirque-théâtre à Elbeuf.
  • Spectacle tout public à partir de 10 ans
  • Tarifs : 17 €, 13 €. Pour les étudiants : carte Culture.
  • Réservation au 02 32 13 10 50 ou sur www.cirquetheatre-elbeuf.com

Relikto vous fait gagner des places

  • Gagnez vos places pour la représentation du samedi 19 janvier à 18 heures au cirque-théâtre à Elbeuf.
  • Le principe : likez la page Facebook, partagez l’article et écrivez à relikto.contact@gmail.com