De la danse et de la musique jouée en live pour 8 Minutes-Lumière la nouvelle création de la compagnie rouennaise étantdonné qui est accompagnée par La Maison Tellier dimanche 8 avril au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly.

8 minutes, c’est le temps que met la lumière, en provenance du soleil, jusqu’à la Terre. Ces 8 minutes-lumière sont une distance très précise permettant la vie sur notre planète. Un peu plus court, il aurait fait trop chaud. Et, plus long, il aurait fait trop froid. Toutes les conditions n’étaient donc plus réunies pour l’apparition de l’Homme sur la Terre.

8 Minutes-Lumière, c’est aussi le titre de la nouvelle création d’étantdonné. La compagnie de danse rouennaise revient sur les origines de l’univers. « Le but est de goûter à ce moment qui est un élan poétique. Il n’y a rien et quelque chose naît. Les éléments s’organisent les uns avec les autres. Tout se lie pour générer une suite », explique Jérôme Ferron, confondateur d’étandonné avec Frédérike Unger.

Cette suite est écrite par un duo, nécessaire « pour entamer une discussion. Un seul élément ne permet rien ». Un danseur et une danseuse explorent ensemble tous les possibles. « Ils traversent tous les états que l’on retrouve dans le cosmos, tout ce qui organise l’univers », jusqu’au chaos ou l’harmonie. Ils découvrent cet infini, voyagent dans ce temps.

Pour cette pièce chorégraphique, la compagnie étantdonné a confié la bande son à La Maison Tellier. Une évidence puisque « sa musique évoque les grands espaces », commente Jérôme Ferron. Pour la représentation du dimanche 8 avril au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly, les cinq frères Tellier interpréteront en live les différents titres composés pour chaque séquence de 8 Minutes-Lumières.

 

 

  • Dimanche 8 avril à 15 heures au théâtre Charles-Dullin à Grand-Quevilly. Tarif : 6 €. Réservation au 02 35 68 48 91 ou sur www.dullin-voltaire.com
  • Spectacle tout public à partir de 6 ans