Anne Teresa de Keersmaeker a remonté une de ses pièces devenue un monument de la danse contemporaine. Seize ans après sa création au théâtre royal de La Monnaie à Bruxelles, Rain reste intemporel, un moment jubilatoire à vivre samedi 9 décembre au Volcan au Havre.

Rain marque une étape dans le parcours d’Anne Teresa de Keersmaeker. Cette création qui date de 2001 reste l’une de ses créations les plus vibrantes. La chorégraphe, fondatrice de la compagnie Rosas, écrit une danse vertigineuse faite de spirales, de motifs, de suites mathématiques, de marches… Elle l’a imaginée pour « une fête ». Pour les dix interprètes qui évoluent au milieu d’un rideau de pluie, Rain est un spectacle très physique. Anne Teresa de Keersmaeker se concentre sur la variation, sur un axe vertical, alternant chute et élévation. « La pièce est également éprouvante pour les danseurs par son caractère immédiat, l’intensité et l’abandon nécessaires pour interpréter les rôles ».

Dans Rain, Anne Teresa de Keersmaeker revient également à la musique de Steve Reich avec une partition de 1976, Music for eighteen musicians qui reste « une invitation à la danse ». La chorégraphe a été inspirée par les rythmes hypnotiques du compositeur américain. Quant aux danseurs, ils se laissent emporter par ce tourbillon musical, dans un souffle unique et une tension permanente. Pour le spectateur, Rain est un moment envoûtant. Il le reste encore et toujours seize ans après sa création.

 

 

 

  • Samedi 9 décembre à 20h30 au Volcan au Havre. Tarifs : 33 €, 9 €. Pour les étudiants : carte Culture. Réservation au 02 35 19 10 20 ou sur www.levolcan.com