Amélie Nothomb est mercredi 8 novembre à l’Armitière à Rouen pour son dernier roman Frappe-toi le cœur. Où l’auteure donne une leçon de vie…

Amélie Nothomb est un pommier. Ce n’est un secret pour personne. Chaque année, elle livre sa récolte. Des fois, la récolte en question est moins bonne – normal, après tout – mais ce n’est pas le cas cette année avec ce Frappe-toi le cœur. C’est Alfred de Musset qui le dit : « Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie. » Mais plus que de génie, c’est de jalousie qu’il est question dans ce dernier roman. Oh, pas de cette jalousie qui pousse un homme – souvent – à tuer une femme – souvent -… ! non, là, c’est l’aînée (de trois) de la famille qui a le sentiment de ne pas être aimée par sa mère ; par sa mère jalouse de sa fille si petite soit-elle. Destin injuste pour cette petite Diane qui va montrer très tôt maturité, pondération et discernement. Bien plus que son entourage. « Ce qu’il fallait, c’était grandir. »

Plus qu’un roman, c’est une fable que propose Amélie Nothomb à ses lecteurs. Un récit fluide et linéaire qui explique simplement comment dans l’existence, les choses peuvent s’enchaîner de manière assez logique, finalement. Et comment l’on récolte ce que l’on sème. Jeunes gens – et surtout jeunes filles – lisez le dernier Amélie Nothomb pour savoir ce qui peut vous attendre. Ah, si la peur pouvait éviter le danger…

 

Hervé Debruyne

 

  • Mercredi 8 novembre à partir de 16h30 à l’Armitière à Rouen. Entrée libre.