Il y a quatre jeudis en juillet, donc quatre jours de concerts gratuits à Rouen. C’est le retour des Terrasses du jeudi qui proposent une trentaine de groupes, régionaux, nationaux et internationaux, confirmés ou en émergence.

Le principe. Avant une 20e édition en 2020 qui s’annonce déjà marquante, Les Terrasses du jeudi s’installe une nouvelle fois durant tout le mois de juillet 2019 à Rouen. La proposition n’a pas changé : un jeudi, des concerts gratuits en plein air dans des espaces urbains nouvellement aménagés, soutenus par la Ville de Rouen et la Région Normandie et programmés par le Kalif. Pour Catherine Morin-Desailly, sénatrice et présidente de la commission de la Culture, de l’Éducation et de la Communication à la Région Normandie, « la manifestation est aujourd’hui reconnue et a rencontré son public ». L’édition 2019 en chiffres, c’est 4 jeudis, 30 groupes sur dix scènes rouennaises.

La programmation. Du rock, de la pop, de l’electro, de la folk, du rap, du jazz… Les Terrasses du jeudi 2019 conservent ce même éclectisme musical qui les caractérise, avec « une montée en puissance des groupes locaux qui représentent 67 % de la programmation et une augmentation de nombre de femmes. Elles sont 40 % cette année. Tout cela le fruit d’un travail mené en amont avec les acteurs », souligne Christine Argelès, première adjointe en charge de la Culture, de la Jeunesse et de la Petite Enfance. « Pendant une année, nous effectuons un travail de veille d’artistes qui font vivre le territoire », ajoute Gildas Clet, programmateur des Terrasses du jeudi. À l’affiche donc : King Biscuit, Vilain Cœur, Turbo Niglo, Feathers and Greed, Requin Chagrin, ADM, Burking Youth, Ellah A. Thaun, We Hate You Please Die, Marcus & Cookie Monkey, You, Animal Tristé, Tankus The Henge… Une nouveauté : Les Terrasses auront désormais leur bal avec Need For Swing, les danseurs de Garden Swing et le dj Panthère blessée. En piste pour un lindy-hop.

Un tremplin. Pour les groupes programmés, le festival rouennais une belle vitrine. Lady Arlette remonte sur les Terrasses du jeudi pour fêter ses 10 ans. « De ce concert, j’ai un souvenir ensoleillé. Cela m’a véritablement propulsé. Cette année, c’est un cadeau ». Les tout jeunes Johnny and Rose, un trio de folk, ne cachent pas leur joie de participer aux Terrasses du jeudi après juste un an d’existence. « Ce sera un moment cool. Pour nous, ce concert sera un vrai tremplin ».

Deux moments phares. Depuis plusieurs éditions, l’équipe du Kalif a souhaité deux moments forts pendant les Terrasses du jeudi. Un premier, le 4 juillet, pour marquer le lancement du festival. En 2019, il sera très rouennais avec trois groupes, issus de la scène locale. « Nous avons souhaité mettre en avant des formations qui avaient une actualité », remarque Stéphane Maunier, directeur du Kalif. Steeple Remove avec ses vingt ans d’existence et ses cinq albums poursuit ses traversées dans des univers rock et psychédéliques. Retour également de Tahiti 80 qui a donné un concert mémorable en septembre 2018 au 106 à Rouen. Avec eux, toujours des tubes, de la pop et du soleil. La troisième formation, c’est Christine  avec un nouvel album réussi, des Echoes From Dawn, éthérés et sauvages. Sebastian Erik Klein sera le fil rouge de cette soirée lors de trois dj-set. Pour le concert de clôture, le 25 juillet, Sango Ndedi Ndolo racontera son Cameroun natal avec poésie. Artiste militante sud-africaine, la rappeuse Dope Saint Jude évolue sur une scène queer. Sergio Mendoza, ex-Calexico, en fera voir de toutes les couleurs mexicaines avec son Orchesta Mendoza. Aeon Seven partagera multiples merveilles musicales de sa collection.

Le programme des Terrasses du jeudi à Rouen

Jeudi 4 juillet

  • 18h30 et 20h15, place du 19 avril 1944 : King Biscuit
  • 18h45, place des Carmes : La Gammine
  • 19 heures et 20h45, rue Eau-de-Robec : Johnny and Rose
  • 19h15 et 21 heures, place du Vieux-Marché : Kinkeliba
  • 20h30, place des Carmes : Vilain Cœur
  • 20 heures, place Saint-Marc : DJ Sebastian Erik Klein, Steeple Remove, Tahiti 80, Christine

Jeudi 11 juillet

  • 18h30, espace du Palais : Le bal swing des Terrasses
  • 18h45 et 20h30, place des Carmes : Turbo Niglo
  • 19 heures et 20h45, place de la Pucelle : Dôgô Foly
  • 19h15 et 21 heures, rue Eau-de-Robec : Gene Clarksville
  • 19h30, place Saint-Marc : Feathers and Greed et Requin Chagrin

Jeudi 18 juillet

  • 18h45, place du Vieux-Marché : ADM
  • 19 heures et 20h45, espace du Palais : Burking Youth
  • 19h15 et 21 heures, place Barthélémy : Lady Arlette
  • 19h30, place du Général-de-Gaulle : Ellah A. Thaun, We Hate You Please Die
  • 20h30, place du Vieux-Marché : Billet d’humeur

Jeudi 25 juillet

  • 18h30 et 20h15, place des Carmes : Ameriga
  • 18h45 et 20h30, place Barthélémy : Marcus & Cookie Monkey
  • 19 heures et 20h45, rue Eau-de-Robec : You
  • 19h15, place de la Pucelle : Animal Tristé, Tankus The Henge
  • 19 heures, place des Emmurées : Dj Aeon Seven, Sango Ndedi Ndolo, Dope Saint Jude, Orchesta Mendoza

  • Concerts gratuits