C’est un spectacle plein de fantaisie. Le Film du dimanche soir mêle cinéma et théâtre forain. Annibal et ses éléphants projettent The Wild Witness et réalise en direct la bande son avec dialogues, musique et bruitages. C’est mardi 13 janvier à la scène nationale de Dieppe dans le cadre du Mois de la comédie.

 

Furies 2011Le film du dimanche. Pour Annibal, alias Frédéric Fort, ce moment était avant tout « familial ». Il se souvient encore avoir découvert des films de cape et d’épée, des comédies françaises… « J’ai vu Robin des bois, Zorro, Tarzan, La Grande Vadrouille, Lagardère… Il y avait aussi les westerns avec leurs grands espaces. On avait sous les yeux un autre monde. On voyageait à la fois dans l’espace et dans le temps. Mon amour du cinéma vient de là ».

 

Un western. Annibal et ses éléphants font leur Film du dimanche soir, peu importe le jour de la semaine. Et ce film, c’est The Wild Witness, un long-métrage de Jean Fort tourné en 1919. « C’est le premier western français. Nous l’avons retrouvé un peu par hasard dans le grenier de ma grand-tante ». Le film est une chevauchée avec des gentils et des méchants. Lors du procès d’un truand, un notable de la région, personne a le courage de témoigner contre lui. Seule une femme osera parler. Pour arriver jusqu’au tribunal, elle doit effectuer 100 kilomètres à cheval. « Le film raconte le voyage de cette héroïne dans le désert, de la Californie jusqu’en Arizona ».

 

Pas si muet. The Wild Witness est un film muet. Annibal et ses éléphants créent en live toute la bande son. Ils jouent les dialogues, la musique et inventent les bruitages avec toute une série d’accessoires devant le public. « Le jeu est partout, à l’écran et sur la scène. De cette manière, nous essayons de percer les ressorts de la dramaturgie ». Lors des changements des huit bobines, Annibal et ses éléphants interpellent les spectateurs, interrogent les personnages, leur détermination, l’évolution du scénario… Le Film du dimanche soir devient ainsi une séance de cinéma-théâtre ludique et burlesque.

 

 

  • Mardi 13 janvier à 20 heures à la scène nationale de Dieppe. Tarifs : de 22 à 7 €. Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr
  • Spectacle tout public à partir de 7 ans