C’est une première édition qui en appellera certainement d’autres. Make son art !, avec 14 artistes rouennais, s’installe samedi 13 et dimanche 14 janvier dans la chapelle du Carmel à Bois-Guillaume.

D’un côté, Géraldine Dasilva. De l’autre, Mathieu Questel. Deux amis de longue date et deux artistes rouennais, qui évoluent dans des genres différents, ont mêlé leur talent pour créer un concept éphémère d’exposition. Seulement deux jours, samedi 13 et dimanche 14 janvier, dans un lieu atypique, la chapelle du Carmel à Bois-Guillaume pour leur Make some art !, un titre qui sonne comme une invitation à la découverte et au partage.

Cet événement réunit 14 créateurs rouennais dans le domaine de la peinture, la sculpture, la photographie, la performance. Géraldine Dasilva expose là pour la première fois ses portraits. « Le fil conducteur de mon travail a toujours été le dessin. C’est une vraie passion. C’est aussi vital ». Autodidacte, elle dessine et peint à l’instinct, entre figuration et abstraction, des visages. « La mythologie grecque, égyptienne m’a beaucoup marquée. Ces beaux visages aux traits purs cachent des personnages cruels ». Son guide : la musique. « Elle me transporte ». Chaque toile révèle le sentiment du moment.

Quant à Mathieu Questel, passionné de culture américaine de la fin des années 1980 et du début des années 1990, il a aussi commencé par le dessin sous l’œil attentif de son grand-père, le peintre impressionniste, Jean Marc. A l’adolescence, il se tourne vers le graffiti et jongle avec les bombes aérosol. Depuis quelques années, le graphiste, également hockeyeur, représente des portraits de ceux qui ont fait la pop culture américaine. Des œuvres en digigraphie avec des traits très marqués, des couleurs acides. Mathieu Questel est revenu récemment à la matière avec des études de femmes américaines.

Make some art !, avec une cinquantaine d’œuvres est un reflet de la création rouennais avec, comme invité d’honneur, Ronel, et ses invitations à des rêveries, des voyages fantastiques.

  • Samedi 13 et dimanche 14 janvier de 10 heures à 19 heures à la chapelle du Carmel, 303, rue Robert-Pinchon, à Bois-Guillaume. Entrée libre.