Hector Malot est né à La Bouille il y a 110 ans. La Fabrique des savoirs à Elbeuf évoque son œuvre jusqu’au 21 mai dans une exposition Le Roman comme témoignage.

 

Le nom d’Hector Malot (1830-1907) est associé au titre de son célèbre roman Sans Famille, publié en 1878. L’histoire de Rémi, un enfant abandonné parcourant les routes avec un saltimbanque, a marqué plusieurs générations. L’œuvre de l’auteur, né à La Bouille, ne peut se résumer à cet ouvrage faisant d’Hector Malot un écrivain pour la jeunesse. Dans une exposition, Le Roman comme témoignage, la Fabrique des savoirs à Elbeuf présente un romancier discret portant un regard sur la société du XIXe siècle et sur le territoire normand. Et ce, à travers quatre livres.

 

Pour écrire, Hector Malot suit une démarche documentaire, se place comme témoin d’un fait, d’une époque. « Comme Zola, il constitue un dossier préparatoire sur un sujet. Ensuite, il greffe une intrigue qui constitue la trame de son roman », explique Nicolas Coutant, commissaire de l’exposition. Dans Baccara, écrit en 1886, Hector Malot évoque l’industrie drapière d’Elbeuf à travers l’histoire de Constant Adeline, un passionné de jeu confronté à une nouvelle concurrence. Complices (1892) rappelle Madame Bovary de Flaubert. Hortense, épouse d’un notaire de Oissel, s’ennuie et envisage de tuer son mari. Avec Un Curé de province (1872), Hector Malot revient sur la construction de la basilique de Bonsecours et aborde la question de la religion. Le conflit franco-prussien de 1870 est au cœur de Souvenirs d’un blessé, publié en 1872. Hector Malot rédige ce roman après avoir assisté aux combats terribles, vu des hommes épuisés, blessés, tombés.

 

L’exposition présente des textes préparatoires, ses Notes de guerre qui devait rester inédites, le manuscrit de Baccara conservé à la bibliothèque de Rouen, des portraits d’Hector Malot, sa bibliothèque et les différentes adaptations de Sans Famille au cinéma et à la télévision.

 

  • Jusqu’au 21 mai, tous les jours du mardi au dimanche de 14 heures à 18 heures, à La Fabrique des savoirs à Elbeuf. Tarif : 4 €. Renseignements au 02 32 96 30 40.