Street art, vers un monde plus juste, c’est le titre de la nouvelle exposition présentée jusqu’au 15 décembre au centre Abbé-Pierre à Esteville dans le cadre du festival Normandiebulle. Retour sur le graffiti, le tag et leurs multiples techniques.

 

streetartcentreabbepierreEn 2014 s’est amorcée une bien originale collaboration artistique entre le festival Normandiebulle et le centre Abbé-Pierre-Emmaüs d’Esteville. Première proposition: une exposition de planches d’Edmond Baudoin, l’un des pères de la bande dessinée moderne, qui a su transgresser la logique des cases en éclatant son dessin sur toute la page. L’année suivante, c’est le dessin de presse qui était à l’honneur, avec dans son sillage ses attributs subversifs, potaches, parodiques, transgressifs… Et cette année le street art, expression picturale contemporaine s’il en est.

 

C’est donc avec un regard résolument décalé et actuel que Jean Rousseau, président du Centre abbé Pierre-Emmaüs, et Philippe Dupont, le directeur, assument la programmation culturelle de leur « lieu de mémoire, lieu de vie ». cassant ainsi l’image souvent gentillette et étroite que revêt Emmaüs. Bien dans son temps donc, comme en témoigne le titre de l’exposition de l’année : Street art, vers un monde plus juste.

 

En explorant les espaces urbains sous ce filtre, la condition humaine prend un autre visage, celui des exclus et des marginaux, mais aussi de ceux qui revisitent les lieux, les détournent par le graff, par ce mode d’expression spontané qui prend possession de nouveaux territoires. Avec cette exposition, Emmaüs poursuit une démarche déjà engagée dès mai 2015, lorsque 84 œuvres originales avaient été vendues à son profit lors du festival Villette Street Festival, initiative reconduite lors de l’édition 2016. Une manière de confronter deux manières de vivre la rue : en y étant propulsé malgré soi car sans abris, ou en y allant volontairement car en recherche d’espaces de libre expression…

 

Laurent Mathieu

 

  • Jusqu’au 15 décembre, tous les jours de 10 heures à 18 heures au centre Abbé-Pierre à Esteville. Tarifs : 6 €, 2,50 €. Renseignements au 02 35 23 87 76 ou sur https://centreabbepierreemmausesteville.wordpress.com