Gilles Verièpe donne une version très singulière du Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns. Le Carnaval de Saëns, créé pour une danseuse classique, une danseuse contemporaine et un acrobate, est présenté samedi 15 novembre au cirque-théâtre à Elbeuf.

 

photo F. Lovino

photo F. Lovino

C’est une belle fantaisie animalière. Dans Le Carnaval des animaux, une pièce musicale écrite en 1886, Camille Saint-Saëns décrit avec humour les allures et les cris de différents animaux comme le lion, le kangourou, l’âne, la poule… Gilles Verièpe garde encore de bons souvenirs de l’écoute de cette partition. « Je m’amusais à reconnaître les animaux. Souvent, je me trompais. Je trouvais ça plutôt bien parce que la musique m’amenait ailleurs. Elle questionnait mon imaginaire« .

 

Dans son Carnaval de Saëns, Gilles Verièpe veut à nouveau questionner cet imaginaire, le sien et celui des enfants. Pour cela, le danseur et chorégraphe, ancien membre du ballet Preljocaj, allie différentes disciplines artistiques : la danse et l’acrobatie. Sur scène, il réunit deux danseuses, une classique et une contemporaine, et un acrobate. Son Carnaval est un festival des corps dansant, sautant, marchant, jouant… « Pour écrire, je suis parti des caractéristiques de chacun des animaux. Mon but n’a jamais de les caricaturer. Tout est passé par mon corps et tout a été transféré ensuite aux danseurs« .

 

C’est un véritable Carnaval du sens et des sens puisque le chorégraphe tente de rendre les animaux vivant à travers le corps des artistes. Ceux-ci évoluent en solo, en duo ou en trio au milieu de 12 cubes (comme les 12 animaux de la partition de Saint-Saëns) sur une version electro de Vlad Rhoda Gil.

 

 

 

 

  • Samedi 15 novembre à 14 heures et 18 heures au cirque-théâtre à Elbeuf. Tarif : 5 €. Réservation au 02 32 13 10 50 ou sur www.cirquetheatre-elbeuf.com
  • Spectacle tout public à partir de 4 ans.