C’est une première. Les contes vont résonner au manoir du Catel à Écreteville-lès-Baons samedi 28 et dimanche 29 juillet. Deux jours pour écouter légendes, mythes et autres histoires dans un lieu magnifique et magique.

photo Amand Berteigne

Un festival dédié aux contes ? Frédéric Toussaint y pensait depuis plusieurs années. Lui qui a été « bercé aux contes » d’Andersen, de Grimm, de Perrault, ceux d’Afrique et d’Océanie. « Ma sœur m’en racontait ». Le conte était alors lié à la dimension du plaisir, du rêve. Son histoire préférée : La Chèvre de monsieur Seguin. « C’est un condensé de la vie ». Le propriétaire du manoir du Catel s’est ensuite intéressé à ce genre littéraire « universel, intercivilisationnel, intemporel » pour « sa force. Le conte apprend les grands principes : la vie et la mort, le bien et le mal, indépendamment de toute notion de morale ». Frédéric Toussaint ne s’est pas contenté d’écouter des mythes et autres légendes. Il en a inventés pour ses nièces et neveux. Trois, empreints de symboles de d’humanisme, ont été publiés : Le Noël des Hortillons, La Cachette magique d’Ahram Waoune, La Nuit de l’Ylang-Ylang. Cinq autres sont écrits et une vingtaine sont à l’état d’ébauche.

Pour organiser un festival, il a fallu une rencontre. Celle avec Jeane Herrington, conteuse professionnelle depuis 1991. « J’ai eu une révélation après avoir écouté Mimi Barthélémy. Le conte est une parole qui rassemble par ses messages d’universalité. Il n’est pas seulement adressé aux enfants. Au tout début, il l’était aux adultes pour leur expliquer les phénomènes naturels, aller au-delà des peurs et faire rêver ».

Le premier festival Mots et merveilles se déroule samedi 28 et dimanche 29 juillet au manoir du Catel à Écretteville-lès-Baons, dans les pièces où étaient logés les prisonniers, dans le théâtre de verdure et dans le vallon. Cet événement est dédié à la littérature orale. Il y a aura bien évidemment pendant ces deux jours le récit de contes, sages ou pas, à travers des balades le jour et à la tombée de la nuit, des chasses aux trésors, mais aussi des rencontres avec des auteurs et des chercheurs qui étudient ces légendes. Point de départ de ce week-end enchanteur : une conférence sur La Longue Durée des contes par Jean-Loïc Le Quellec.

 

  • Festival Mots et merveilles, samedi 28 juillet de 15 heures à 23 heures, dimanche 29 juillet de 15 heures à 18 heures au manoir du Catel à Écretteville-lès-Baons. Tarifs : 10 €, 6 € une journée, 15 €, 8 € les deux jours, gratuit pour les moins de 12 ans.
  • Le manoir du Catel est ouvert pendant l’été du 15 juillet au 31 août, tous les jours, sauf le lundi, de 10 heures à 13 heures et de 14h30 à 17h30

 

Le programme de Mots et merveilles

Samedi 28 juillet

  • 10 heures-13 heures : visite du manoir
  • 15 heures-16 heures : La Longue Durée des contes, conférence de Jean-Loïc Le Quellec, anthropologue, directeur de recherche au CNRS
  • 15 heures-17 heures : chasse aux trésors contés et contes dans la caravane d’Hélène Beuvin et Sophie Verdier
  • 17h30-18h15 : dédicace contée de Louis-Marie Baccaron-Barthe
  • 18h30-19h45 : apéro-contes Histoire prodigieuse du cheval qui a des ailes à ses sabots par Claire Garrigue et Olivier Langlois
  • 21h30 : baladée contée aux lampions
  • 22h30-23 heures : contes fripons

Dimanche 29 juillet

  • 10 heures-13 heures : visite du manoir
  • 15 heures-17 heures : baladée contée, chasse aux trésors contés et contes dans la caravane d’Hélène Beuvin et Sophie Verdier
  • 17h30-18 heures : clôture du festival avec Un Conte des sages du Moyen-Âge par Jean-Yves Vincent