Le Rock dans tous ses états, programmé par l’Abordage, se tient les 24 et 25 juin à l’hippodrome de Navarre à Evreux. Une 33e édition qui retrouve une configuration habituelle.

 

photo Yann Orhan

photo Yann Orhan

Après l’orage, l’éclaircie… Il y a un an, l’équipe de l’Abordage ne cessait de tirer les sonnettes d’alarme. La nouvelle municipalité d’Evreux, avec à sa tête Guy Lefrand, avait décidé de ne pas allouer la subvention prévue à l’association dont l’avenir devenait ainsi très incertain. La 32e édition du Rock dans tous ses états avait été, selon Hedi Hassouna, directeur artistique, « un gros miracle », surtout un petit festival.

 

Depuis, les esprits se sont apaisés. Lors de la présentation de la programmation de cette 33e édition, plutôt alléchante, Guy Lefrand a assuré qu’il était « un homme heureux. Le Rock dans tous ses états repart sur de bonnes bases culturelles et artistiques. L’affiche est une réussite ».

 

Même satisfaction chez Guillaume Boulet, président de l’Abordage. « Il y a eu des inquiétudes. A l’automne, nous avons émis des envies communes ». L’équipe de l’Abordage intègrera le 1er juillet prochain l’EPCC Evreux-Louviers-Eure qui regroupe la scène nationale Evreux-Louviers, Le Cadran et la future salle des musiques actuelles depuis le 1er janvier. « Cela n’interdit pas l’association d’intervenir sur des choses ponctuelles ». En revanche, le festival reste entre les mains de l’Abordage, l’association qui « sait porter cet événement ».

 

Aujourd’hui, de nouvelles ambitions se dessinent. « Il faut tout d’abord une solidification du projet ». Plusieurs idées sont à l’étude. Notamment la constitution d’une société par actions simplifiée. « Elle viendrait épauler l’association », précise Guillaume Boulet. En ce qui concerne la programmation, l’Abordage veut rester indépendant et garder sa ligne directrice : faire du Rock dans tous ses états un festival avec des têtes d’affiche et surtout des découvertes. « C’est ce qui fait son identité », rappelle le président de l’association.

 

L’Abordage veut désormais voir son festival « grossir, avec néanmoins une limite ». « Pour cette 33 édition, nous espérons accueillir entre 20 000 et 25 000 spectateurs. Et davantage les années suivantes. Tout dépendra des investissements financiers et des opportunités artistiques ».

 

Pour les 24 et 25 juin prochains, Hedi Hassouna a réussi une belle affiche avec Louise Attaque qui fait un retour triomphal, le duo de tendres losers, Orelsan et Gringe, Casseurs Flowters, Grand Blanc, Hyphen, Hyphen, Stuck in the sound, 2Manydjs, la Maison Tellier… pour les deux plus grandes scènes. Sur la troisième se retrouvent Brav, Nuisible, NUIT et une programmation electro.

 

  • Vendredi 24 juin à 17 heures, samedi 25 juin à 15 heures à l’hippodrome de Navarre à Evreux. Tarifs : de 66 à 42 €.
  • Programme complet sur www.lerdtse.org