Lors du festival de musique ancienne, Le Concert des Planètes, dirigé par Ghislain Dibie, raconte l’évolution du psaume au XVIe siècle du 20 au 22 août. Trois concerts matinaux pour entendre des œuvres de Goudimel, Sweelinck, Lejeune…

 

3- ©  le concert des planètes consortC’est un autre chapitre de l’histoire musicale qu’ouvre cette année le festival de musique ancienne de l’Académie Bach. Après le choral luthérien, il consacre trois rendez-vous au psaume au XVIe siècle. Le Concert des Planètes, dirigé par Ghislain Dibie, raconte en musique cette rapide évolution qui a permis la naissance d’un nouveau style musical et un contact direct des fidèles avec la Bible.

 

Cette évolution du psaume en chanson est possible grâce à l’avènement de nouveaux courants de pensées, esthétiques et religieux. « Le psaume était tout d’abord chanté dans les églises catholiques en latin par les moines. Les fidèles étaient alors privés du chant », rappelle Ghislain Dibie. « Avec les idées humanistes, la valorisation des langues nationales, on constate une évolution du psaume. Il est traduit afin que les fidèles comprennent leur religion et devient une poésie biblique, un chant polyphonique spirituel. Le psaume devient une louange chantée. Cette transition a été très rapide puisqu’elle s’effectue sur un intervalle de 30 ans ».

 

Le Concert des Planètes propose d’entendre cette langue poétique. « Le psaume s’interprète comme une chanson. Ce sont d’ailleurs des chansons dans lesquelles ressortent toute la gravité et le sens d’un texte, lié aux passions et à la spiritualité humaines. Le poids de la langue est très important. C’est le texte qui dicte la marche à suivre aux compositeurs. Goudimel est le principal. Il a écrit avec des degrés de difficultés croissants ». Dans ce répertoire se sont distingués Sweelinck, L’Estocart, Le Jeune, Bourgeois…

 

Le Concert des Planètes connaît très bien ce répertoire « très exigeant. Vous devez avoir conscience de la versification, de la dynamique des vers ». Il le pratique depuis plusieurs années et a enregistré un premier album en 2011.

 

  • Jeudi 20 août à 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille, vendredi 21 août à 11 heures au temple à Luneray, samedi 22 août à 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille. Entrée gratuite.
  • Lire également : la présentation du festival avec Jean-Paul Combet, directeur artistique et l’article sur le concert d’ouverture, la « Grande Messe pour la naissance de Louis XIV ».

 

Le programme du festival

Mercredi 19 août

  • A 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Grande Messe pour la naissance de Louis XIV de Rovetta par Galilei Consort.
  • A 22h30 en l’église de Martin-Eglise : Sanctus ! par Diabolus in Musica.

Jeudi 20 août

  • A 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Du latin au français)
  • A 14h30 au presbytère : conférence sur « Poésie, musique et reconfiguration de la foi chrétienne à la Renaissance : chanter les psaumes en français par Olivier Millet, professeur de littérature française de la Renaissance à l’université Paris-Sorbonne.
  • A 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Schumann et Brahms par L’Armée des romantiques.
  • A 22h30 en l’église de Varengeville-sur-Mer : Il raconto di Mezzanotte

Vendredi 21 août

  • A 11 heures au temple à Luneray : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Clément Marot ou le souffle du vers)
  • A 16h30 au presbytère : conférence sur « Franz Liszt et la société de son temps : aristocratie, élitisme et démocratie au XIXe siècle » par Bruno Moysan, enseignant à l’université de Versailles-Saint-Quentin.
  • A 20 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Notre Vie est une ombre… par Vox Luminis.
  • A 22h30 en l’église de Colmesnil : Franz Liszt, la musique de l’avenir par L’Armée des romantiques.

Samedi 22 août

  • A 11 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Le Psaume et sa chanson par Le Concert des planètes (Sur un air de psaume, en ville et à la cour)
  • A 14 heures au presbytère : conférence sur la reliure ancienne et sa restauration par Claude Benoist, artisan relieur
  • A 16 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : concert de fin de stage
  • A 21 heures en l’église d’Arques-la-Bataille : Ala Moresca par Daedalus.

Du 19 au 22 août

  • Au Presbytère à Arques-la-Bataille : exposition de toiles et dessins de Daniel Levigoureux.
  • A l’église à Arques-la-Bataille : exposition de photographies de Robin H. Davies.

 

Les infos pratiques

  • Du 19 au 22 août à Arques-la-Bataille, Martin-Eglise, Luneray, Varengeville-sur-Mer, Colmesnil.
  • Tarifs : 16 €, 9 € pour les 18-25 ans, les demandeurs d’emploi, gratuit pour les moins de 18 ans. Entrée gratuite pour les matinales de 11 heures, les conférences et les expositions.
  • Réservation au 02 35 04 21 03 ou sur www.academie-bach.fr