C’est la deuxième édition de Spring. Le festival des deux pôles circassiens en Normandie, dédié aux nouvelles formes de cirque, se déroule dans toute la Normandie du 15 mars au 18 avril. A voir : 50 spectacles dont neuf créations.

Entre cirque et théâtre. C’est un mariage heureux et durable. Depuis plusieurs années, le cirque se mêle au théâtre. Ou le théâtre s’allie au cirque. Difficile de dire qui a fait le premier pas. Aujourd’hui, les deux disciplines réunies font preuve d’une étonnante créativité et inventivité. « La relation n’a pas toujours été une réussite. Elle était plus évident entre le cirque et la danse en raison du nécessaire engagement des corps et de la présence physique », remarque Yveline Rapeau, directrice des deux pôles cirque normands. Les circassiens sont devenus des artistes polyvalents, multipliant les formations. La performance ne leur suffit plus. Ils ont besoin de partager un propos. Ce qui a bouleversé les écritures. C’est ce que démontre la deuxième édition de Spring qui se tient dans toute la Normandie du 15 mars au 18 avril.

9 créations. Spring, c’est un festival sur les nouvelles écritures circassiennes des deux pôles cirque en Normandie, La Brèche à Cherbourg et le cirque-théâtre à Elbeuf. Spring, c’est surtout 50 spectacles et une centaine de représentations programmées dans les cinq départements de la Normandie et dans soixante divers lieux. Parmi eux, il y a neuf créations. Le festival commence jeudi 15 mars au Préau à Vire avec Poings de la #Cie ou cinq moments d’une relation amoureuse et au cirque-théâtre à Elbeuf avec Ring de la compagnie Kiaï, un spectacle sur le cercle qui évolue dans un univers mouvant. Les Attentifs portent un regard très personnel sur la Jeunesse. Gaëtan Lévêque, Les Lucioles et Sequenza 9.3 s’emparent de l’œuvre de Kafka. Le Théâtre Main d’œuvre met en scène Quelqu’un va venir de Jon Fosse. Les Nouveaux Caractères rétrouvent David Bobée pour un Stabat Mater intense. Quant à la compagnie Basinga, elle marchera sur un fil au dessus de Maromme. Enfin, Gandini Juggling marie dans Spring le jonglage et la danse contemporaine.

Deux focus. Ce Spring 2018 raconte deux parcours d’artiste. Tout d’abord celui de Mathurin Bolze, une référence du cirque d’aujourd’hui. Virtuose du trampoline, il est aussi  danseur, metteur en scène et le fondateur de la compagnie Les Mains, les pieds et la tête aussi (Mpta). Dans ces spectacles, empreints de poésie, Mathurin Bolze, ancien élève du centre national des arts du cirque, mêle les genres avec beaucoup d’intelligence et de subtilité, joue malicieusement avec les lois de la gravité. Pendant le festival, il présente quatre créations, Santa Madera, Fenêtres, Barons perchés et Atelier 29. Le deuxième parcours est consacré à Yann Frisch, un génie de la magie qui s’est formé au jonglage et au clown. La rencontre avec Raphaël Navarro sera importante. Tout comme sa collaboration avec la compagnie 14:20. Aujourd’hui, Yann Frisch reste le magicien le plus récompensé avec quatre titres de champion de France, un de d’Europe et un du monde en 2012. Lors de Spring, il va créer Le Paradoxe de Georges donné dans un camion-théâtre comme un laboratoire magique. Au programme également Le Syndrome de Cassandre et une soirée magique au château de Carrouges.