Deux œuvres emblématiques du répertoire de Vivaldi sont au répertoire de ce concert du Chœur de chambre de Rouen. La formation interprète Gloria et Magnificat au profit des Nids, une association qui accompagne les enfants et les familles en difficulté. Retour sur un parcours, encore court mais riche, du chef, Frédéric Pineau.

 

Dans sa famille, personne n’est musicien et personne ne chante. Aujourd’hui, sa vie est remplie de musique. Frédéric Pineau est professeur de musique dans un collège, professeur de chant choral au conservatoire de Rueil-Malmaison, poursuit ses études en musicologie, chante dans les chœurs de l’orchestre de Paris, dirige le Chœur des grandes écoles à Paris et le Chœur de chambre de Rouen.

 

Alors, le chant, il a commencé à l’école primaire. Il continue de manière plus assidue cette pratique vocale au sein de la Maîtrise Saint-Evode. « C’est vraiment là que j’ai découvert la musique ». Puis, il y a eu un déclic : la participation à l’opéra Les Amours de Bastien et Bastienne de Mozart donné au Théâtre des Arts à Rouen. « J’ai trouvé cela formidable, ce milieu passionnant. Le matin, on allait au collège et l’après-midi à l’Opéra. J’ai appris ce qu’était un orchestre, des chanteurs, une scène, des costumes… Quand je suis arrivé en terminale, je me suis dit qu’il fallait peut-être que je fasse quelque chose de ma vie. Je me suis inscrit au conservatoire. Ce qui m’intéressait, c’était la direction de chœur. Pour moi, il était impossible, si jeune, de vivre de cela, je me suis alors inscrit à la fac en musicologie pour devenir enseignant et explorer un domaine qui me passionnait. ».

 

A côté de ce parcours, « je me suis fait ma culture par moi-même. Il faut être curieux, aimer explorer, aller voir des gens. J’ai assisté à des répétitions. Je me suis nourri de mes rencontres avec des professeurs qui m’indiquaient des pistes ».

 

S’ouvrir

Il y a un an, Frédéric Pineau devient le chef du Chœur de chambre de Rouen. Une place difficile à prendre après Daniel Bargier qui a hissé cette formation à un niveau très honorable. « De plus, je suis entré au chœur à l’âge de 17 ans. Mon parcours de direction a commencé là. Et, un jour, j’ai pris la place du chef. J’ai face à moi des gens que je connais depuis longtemps, qui sont des amis. Ce chœur est une famille de personnes unies qui s’apprécient. J’ai dû apprendre à dire les choses ».

 

choeur chambre rouenFrédéric Pineau écrit une nouvelle page de l’histoire de cet ensemble. « Diriger, c’est emmener des personnalités sur un projet commun, dans une même énergie. C’est très fort ». Dans son travail entrepris à la rentrée 2012, il souhaite faire évoluer l’image du chœur en insérant un jeu théâtral. « Il faut communiquer la musique, comme si on racontait une histoire, et montrer l’engouement des chanteurs. Il ne faut pas s’enfermer derrière la partition. Nous avons beaucoup à apprendre des chœurs étrangers ».

 

Le concert donné ce samedi à Rouen au profit des Nids est le fruit de cette première année de travail. Les 45 chanteurs sont accompagnés d’un orchestre baroque de 13 instrumentistes dans ce répertoire de Vivaldi.

 

  • Samedi 7 décembre à 20 heures en l’église Saint-Vivien, place Saint-Vivien à Rouen. Tarifs : 18 €, 10 €. Réservation : office de tourisme de Rouen, www.francebillet.com