L’avenir de L’Abordage ne le concerne plus. Guy Lefrand a accompagné la création d’une nouvelle structure qui va programmer le prochain festival rock à Evreux.

 

Guy Lefrand aime les villes qui bougent, qui s’animent. A Evreux, « malheureusement, il ne se passe rien après 19 heures », déplore le maire. « J’aimerais que les bars et les restaurants ouvrent plus le soir ». Alors le festival ? « Il fallait le préserver ». Même sans L’Abordage, association qui a organisé et programmé Le Rock dans tous ses états. Guy Lefrand n’a jamais eu un regard bienveillant sur les activités de l’association, ni sur le travail de l’équipe. Depuis le 9 janvier 2017, L’Abordage est en liquidation. Quant à son avenir, « je m’en fous », déclare-t-il lors des vœux à la presse mardi 31 janvier. « L’Abordage a été dépositaire du festival. Il l’a géré plus ou moins bien pendant des années. Rien n’a été fait par la municipalité précédente pour boucher les trous. L’Abordage a eu sa chance. Maintenant, il se retrouve dans une impasse financière. Et les chiffres sont têtus. Le flambeau doit être transmis ».

 

Guy Lefrand reste encore secret quant au prochain festival qui se déroule en juin prochain. Il réserve les annonces lors de sa conférence de presse mercredi 8 février. Fini Le Rock dans tous ses états puisque l’appellation appartient à L’Abordage. Place certainement au Festival Le Rock, porté par l’association Normandy Rock. « Ce ne sera peut-être pas le plus beau », demeure prudent le maire d’Evreux. « L’essentiel, c’est que le festival existe. Même s’il n’est pas dans ma culture, il fait partie de l’ADN de la ville ». Une nouvelle structure « avec de vrais professionnels » a été créée. « L’affiche est prête ». Guy Legrand veut préserver l’esprit du Rock dans tous ses états. « Il ne s’agit pas de faire Beauregard ou de monter une grosse machine. Nous avons comme objectif d’accueillir entre 15 000 et 20 000 spectateurs et de monter en puissance les années suivantes ».

 

En ce qui concerne la programmation, le maire d’Evreux la souhaite « éclectique. Les premiers artistes ont déjà signé ». Il y aura « une scène pour les jeunes talents ». Le plus important : « équilibrer le budget ». Quel budget ? Le maire ne répond pas encore. En matière budgétaire, puisqu’il s’agissait d’un de ses griefs envers L’Abordage, Guy Lefrand n’aura pas le droit à l’erreur…