Dominique A l’a imaginé. D’autres ont pris le relais dans différentes villes pour porter la culture aux personnes les plus fragiles. A Rouen, Pierre Lemarchand a proposé avec Le 106 et le Trianon transatlantique un concert de La Maison Tellier au centre Les Cèdres.

 

Pas facile d’ouvrir les portes d’un centre d’hébergement à des musiciens. Pas facile non plus pour eux de s’immiscer dans la vie des personnes aux vies cabossées. « Nous sommes sans filet« . La Maison Tellier joue jeudi 30 mars aux Cèdres. Un concert donné après l’appel lancé par Dominique A pour une culture plus solidaire à travers Des Liens. « C’est un artiste qui met en confiance. La qualité de son oeuvre et son intégrité ne sont plus à démontrer. Il n’a jamais été non plus quelqu’un d’opportuniste« , confie Helmut Tellier.

 

Aujourd’hui, Rouen, Nantes, Bordeaux et Paris s’inscrivent dans cette démarche bénévole. Chacun à sa sa manière et avec ses propositions artistiques. Avec le Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen et Le 106 à Rouen, Pierre Lemarchand, coordinateur Des Liens, a choisi d’amener la culture auprès des personnes en situation d’extrême pauvreté. « J’aime beaucoup la façon de faire de Pierre. Sa vision des choses me touchent beaucoup« , ajoute Helmut Tellier. Il y a tout d’abord eu des rencontres avec les résidents qui sont chargés d’accueillir le groupe, de préparer le buffet. « C’est très cohérent pour nous de donner ce concert dans notre ville », remarque le chanteur. Ce sera une de nos actions culturelles. Et nous en faisons beaucoup. C’est de cette manière que nous voulons le vivre pour être plus à l’aise et plus efficaces. Nous ne surestimons pas le pouvoir de la musique. Nous savons que nous n’allons pas changer leur vie. Mais ce sera agréable de se coucher après ce moment partagé ensemble. on verra ce qu’il résulte de cette soirée. Si elle est suivie d’un atelier d’écriture, cela aura vraiment du sens« .

 

Un tel concert pose la question de l’engagement de l’artiste. « Nous nous sommes toujours tenus à l’écart de la politique. Qu’est-ce qu’un engagement politique ? Si cela reste que des mots, c’est facile. C’est facile d’écrire une chanson pour donner un avis. Mais ce n’est jamais évident d’écrire une bonne chanson. Par ailleurs, le fait de devenir un artiste est déjà un engagement. C’est un saut dans l’inconnu. On se met dans une position d’observateur, en marge de la société pour écrire. Pour nous, l’engagement passe par l’action culturelle« . Et aussi dans la thématique des albums. « Nous les concevons avec une colonne vertébrale« . Beauté pour tous revenait sur la façon dont chacun pouvait trouver le meilleur. Dans Avalanche, empreint d’émotions et de sentiments, évoquait l’humanisme. Le prochain pourrait bien avoir pour thématique l’engagement.