L’évolution numérique et ses conséquences sur les comportements : c’est le sujet de la première création de la Glitch Compagnie qui joue #Humains mardi 20 novembre au Passage à Fécamp.

« Depuis dix ou vingt ans, nos comportements et nos interactions ne cessent de changer. Les nouvelles technologies modifient notre rapport au corps, au paraître et aussi au savoir. Elles bousculent notre rapport au monde qui va de plus en plus vite et nous obligent à être davantage dans le présent ». Lucas Prieux s’intéresse aux révolutions technologiques et surtout à leur inévitable adaptabilité par les êtres humains. L’auteur et metteur en scène de la Glitch Compagnie s’est penché sur le sujet dans une pièce, présentée mardi 20 novembre au Passage à Fécamp.

#Humains est un thriller qui emprunte autant aux codes du théâtre, de la marionnette que du cinéma. Il a écrit ce texte après un an de recherche et de rencontre avec des collégiens et des lycéens. « J’ai volontairement repoussé la phase d’écriture. Je voulais voir avant ceux qui sont nés avec Internet et ceux qui feront demain ».

Deux disparitions

#Humains, c’est trois personnages vivant en janvier 2037. Ania ne supporte plus toutes ces technologies. Elle se sent piégée par les machines qui mesurent ses actes, impose un emploi du temps… Quant à Théo, il se complaît dans une réalité virtuelle. Même s’il est proche de la saturation. Grande sportive, Louise monétise ses données personnelles. Ces deux derniers ont envie de vivre une expérience inédite : se connecter au réseau #Humains pour s’immerger dans leur passé. Après leur expérience, ils vont disparaître. Ania n’a pas d’autre choix que de partir à la recherche de ses deux amis.

#Humains mêle réel et virtuel, réunit comédiens et marionnettes. Celles-ci « donnent à voir de façon concrète l’environnement virtuel. Une marionnette à taille humaine raconte la psychologie du personnage de Théo. D’autres, comme des avatars, sont manipulées sur écran. La marionnette est un média passionnant parce qu’elle peut tout faire, donc proposer des images décalées ». 

Dans #Humains, Lucas Prieux se défend de toute moralisation, ne se pose pas en adepte ou non des nouvelles technologies. Il questionne un monde en perpétuelle mutation.

 

 

Infos pratiques

  • Mardi 20 novembre à 20h30 au Passage à Fécamp 
  • Spectacle tout public à partir de 12 ans
  • Rencontre avec l’équipe artistique à l’issue de la représentation
  • Tarif : 8 €. 
  • Réservation au 02 35 29 22 81 ou sur www.theatrelepassage.fr