Au festival international de la chanson, il y a les concerts des chanteurs confirmés, les découvertes et un concert d’adolescents. Pour eux, ce n’est « Jamais trop tôt ».

 

photo Bertrand Duhamel

photo Bertrand Duhamel

Arielle a 18 ans. Elle est pianiste. Jolie jeune fille aux cheveux bouclés, elle chante depuis trois ans. Durant le festival international de la chanson de Granby au Québec, elle a fait partie de cette troupe de 24 chanteurs qui ont participé à ce projet intéressant, à une aventure artistique et humaine extraordinaire pour des jeunes, le Jamais trop tôt.

 

Le principe : des adolescents provenant de différentes provinces du Canada sont sélectionnés pour interpréter lors d’une soirée des textes d’auteurs, mis en musique par divers demi-finalistes du concours du festival. Deux semaines avant le concert, chacun reçoit la chanson et l’apprend. Huit jours plus tard, tous se retrouvent à Granby pour répéter le show. Le Jamais trop tôt est monté en un temps record.

 

Le résultat est bluffant. Certes, on répète que tout le monde chante tous les jours au Québec. Cependant, les jeunes chanteurs ont une maîtrise et une aisance sur scène et une maturité dans la voix des plus surprenantes. « J’ai travaillé avec des jeunes pleins de talent qui comprenaient rapidement ce que je leur demandais », se réjouit Andréanne A. Malette, directrice artistique et metteure en scène de ce projet.

 

Pour Arielle, le Jamais trop tôt a été « une expérience incroyable et belle. D’ailleurs, beaucoup d’entre nous pleurent maintenant, après le concert. Nous avons échangé nos numéros de téléphone. Nous allons nous retrouver sur Facebook ». En attendant, Arielle continue d’écrire des chansons, de les interpréter seule au piano. « J’envie de devenir chanteuse. Pour l’instant, je veux mener cela toute seule. Je préfère être seule. Moi qui étais timide, la chanson me permet de m’ouvrir et de pouvoir exprimer des émotions. J’en avais besoin ».

 

Le Jamais trop tôt est un concept qui pourrait bien être exporté en Haute-Normandie. A suivre…