Les Arts des Hauts à Rouen accueillent samedi 31 août trois compagnies de théâtre et de cirque de rue, Acid Kostic qui voue un culte au pied, Maboul Distorsion, toujours dans leur cuisine, et PasVuPasPris avec les Moldaves.

 

La pensée steppologique

stepIls sont trois. Pied-Teddy est un bon disciple, un enfant de chœur idéal. Pied-Jean est plutôt d’une rigidité à toute épreuve, très introverti. Quant à Pied-Guy, il se révèle un redoutable manipulateur. A priori, rien ne réunit ces trois hommes aux allures de boy-scouts. Pourtant, ils sont habillés de la même manière : chemise, short, chaussures d’une blancheur éclatante. Et ils sont de fidèles adeptes de l’église de steppologie, cette secte prônant la rédemption par le fitness, vouent un culte à Michael Step. Partout ils vont prêcher la bonne parole et introniser quelques âmes perdues. Avec Lève-toi et step !, la compagnie Acid Kostic évoque la religion et ses dérives et la pratique sportive intensive. Elle sculpte autant l’âme que le corps.

 

 

 

Panique dans la cuisine

photo Damien Bossis

photo Damien Bossis

Tout se déroule dans La Cuisine. Juste un four, un évier, un réfrigérateur, deux plans de travail et quelques ustensiles… Et un chef qui joue au chef. Durant les premiers instants du spectacle, il s’amuse à préparer toutes sortes de mauvais coups qui vont piéger son apprenti, plutôt son souffre-douleur. Quand le jeune garçon entre dans la cuisine, la machine s’emballe. Tous les coups sont permis. Pas seulement les coups de fouet.

La Cuisine est un duo débridé imaginé par Maboul Distorsion, une compagnie nantaise. Freddy Mazet de la compagnie Maboul Distorsion raconte ses souvenirs d’ancien apprenti et chef-cuisinier dans ce spectacle qui relève du théâtre gestuel, du mime et du burlesque épicé.

 

 

 

 

 

A la mode moldave

La compagnie PasVuPasPris est née avec ce spectacle, Les Moldaves. Patrick Yohalin et Emmanuel Gavoille se retrouvent en 2006 après plusieurs expériences personnelles. Leur envie : créer des spectacle modernes, drôles, poétiques qui marient différentes disciplines circassiennes comme le jonglage, l’acrobatie, les portées…

Pour le festival de Puget Theniers, Patrick Yohalin et Emmanuel Gavoille, tous deux autodidactes, imaginent ce duo d’artistes originaires des pays de l’Est de l’Europe. Ils sont Drago Popovitch et Piota Katchiev, deux garçons « forts, impressionnants, froids, insensibles à la douleur » et surtout sans retenue et très ringards. Il suffit de porter un œil sur leur costume rose très moulant. Les Moldaves enchaînent ainsi les prouesses techniques pour dessiner des tableaux. Afin de se donner du courage, Drago Popovitch et Piota Katchiev boivent quelques gorgées de vodka…

 

 

 

Le programme des Arts des Hauts

  • 13h30 : Agogo Percussions et les Piafs de la Chaise à porteur
  • 14h30 : La Cuisine de Maboul Distorsion
  • 15h30 : Lève-toi et step ! de la compagnie Acid Kostik
  • 16h15 : goûter
  • 17 heures : Les Moldaves de PasVuPasPris

 

 

Infos pratiques

  • Samedi 31 août à partir de 13h30 au square Jules-Verne à Rouen.
  • Spectacles gratuits