La saison du Tangram à Évreux garde son caractère transdisciplinaire et s’inscrit dans les problématiques contemporaines avec des spectacles en prise avec le monde d’aujourd’hui.

« F(l)ammes » de la Madani Compagnie
photo François-Louis Athénas

En quelques chiffres. Le Tangram à Évreux a accueilli 32 677 spectateurs tout au long de la saison 2017-2018 avec 202 représentations de spectacles et concerts. Des chiffres dont se réjouit le directeur de la structure euroise qui réunit depuis le 1er janvier 2016 la scène nationale, le Kubb, le Cadran à Évreux et le théâtre du Grand Forum à Louviers. Ils révèlent en effet une progression de la fréquentation de 4 500 entrées, notamment une hausse significative pour les concerts de musiques actuelles. Il ne faut cependant pas oublier que ces dernières années les salles à Évreux ont vécu de nombreuses mésaventures qui ont refroidi quelques publics. 92 rendez-vous culturels et pluridisciplinaires font cette nouvelle saison 2018-2019 dont 15 dates ce premier trimestre au Kubb.

Les choix d’une saison. Le projet de Christian Mousseau-Fernandez, avec Alban Legrand comme programmateur au Kubb, porte une attention à la diversité des esthétiques, des genres et des publics. « Une saison, ce sont des choix », rappelle le directeur du Tangram. Il y a tout d’abord ceux d’artistes qui s’emparent de sujets d’actualité comme le scandale du Mediator dans Mon Cœur de La Part des Anges, la place des filles dans F(l)ammes d’Ahmed Madani, le conflit israelo-palestinien dans Tous des Oiseaux de Wajdi Mouawad, la violence dans Je suis le contrepoids du monde de Karin Serres ou L’Âge bête du Groupe O… Les textes classiques ont une résonance contemporaine avec David Bobée (Peer Gynt d’Ibsen), avec Le Théâtre derrière le monde (La Chartreuse, inspiré de La Chartreuse de Parme de Stendhal)…

Un auteur associé. Sylvain Levey devient le nouvel auteur associé au Tangram. Il a écrit une trentaine de textes pour tous les âges. Le premier, Ouasmok ?, a été mis en scène par Anne-Sophie Pauchet de la compagnie havraise Akté qui le reprend dimanche 25 novembre. Durant cette saison, Sylvain Levey mènera des ateliers d’écriture pour interroger l’humanité et écrira la Traversée lors du festival Dédale(s).

We love rock’n roll. C’est une première et ce sera peut-être un record. Le Tangram souhaite réunir dimanche 23 juin au pré du Bel-Ébat mille musiciens et musiciens amateurs dont 200 guitares, 200 basses, 200 batteries, 200 claviers et 200 interprètes pour un concert. Au répertoire : Twist and shoot des Beatles, Immigrant Song de Led Zeppelin, Purple Haze de Jimi Hendrix, I Love rock’n roll de Joan Jett, Lithium de Nirvana, Close to me de Cure, The Pretenders des Foo Fighters.