Pas d’Armada sans musique… Les concerts sont autant attendus que les bateaux lors de l’événement. En tout, neuf rendez-vous sur la presqu’île Waddington à Rouen, entre 7 et le 15 juin avec 28 groupes. Les premiers noms, essentiellement des groupes normands, ont été annoncés jeudi 14 février.

Vendredi 7 juin : C’est le groupe Girly Swing Big Band avec ses 23 musiciens qui lancent la série des concerts avec un grand bal aux ambiances des années 1950. Suivra Deluxe, groupe electro.

Samedi 8 juin : un seul nom pour l’instant, celui de Bafang, duo eurois, entre rock et musique africaine

Dimanche 9 juin : place à Beach Youth, groupe indie pop, Jahen Oarsman avec sa voix soul et Malo’, jeune artiste adoubé par Jean-Louis Aubert

Mardi 12 juin : Cannibale avec ses ambiances tropicales, The Goaties avec un punk-rock plein d’autodérision et MNNQNS, le groupe normand du moment avec sa pop noise puissante

Mercredi 13 juin : ce sera une affiche éclectique avec le rock punk de Métro Verlaine, la chanson pop d’Adrien Legrand, celle plus festive de Mes Souliers sont rouges.

Jeudi 14 juin : retour à Rouen de Little Bob, le rockeur havrais infatigable. Il partage la scène avec Mantekiya, groupe de free jazz.

Vendredi 15 juin : une soirée plus electro qui réunit Anton & The Clouds, entre hip-hop et reggae, Brook Line et ses atmosphères sombres et moites, Dadju, le frère de Maître Gims.

Une première liste rédigée avec les sept salles de musiques actuelles normandes : Le 106 à Rouen, Le Tetris au Havre, Le Kubb à Evreux, Le Cargö et le Big Bang Café à Caen, La Luciole à Alençon et Le Normandy à Saint-Lô. Pour Hervé Morin, président de la Normandie, il était important de « s’appuyer sur le tissus culturel régional » et d’être « ambitieux ». Ce sont les 17 noms des 28 groupes qui feront la programmation musicale de cette Armada 2019. Les choix ont été judicieux et donnent un bel aperçu de la création en Normandie. Dommage que l’affiche soit quasiment masculine. « Dans nos studios de répétition, nous accueillons seulement 12 % de filles », constate Jean-Christophe Aplincourt, directeur du 106. Il reste encore 11 formations à découvrir. Que des artistes féminines cette fois-ci ? Pas sûr du tout. À suivre à partir du 1er mars.

Infos pratiques

  • Du 7 au 15 juin sur la presqu’île Waddington à Rouen.
  • Concerts gratuits