Tallisker, Ellah A. Thaun, For The Hackers, Aloha Orchestra et Nuit : ce sont les cinq formations régionales sélectionnées pour l’audition régionale des Inouïs du Printemps de Bourges. Chaque année, une trentaine d’antennes en France et aussi en Belgique, en Suisse et au Québec repèrent de jeunes artistes de leur région afin de les programmer au festival. Le choix pourrait bien être difficile mardi 10 février au Trianon transatlantique à Sotteville-lès-Rouen.

 

Tallisker

Tallisker, c’est Eléonore Chomant, figure montante de la scène rouennaise qui a assuré plusieurs premières parties, notamment Woodkid et Emilie Simon. Elle vient de séduire le jury professionnel de Booster avec cet univers singulier et féminin, entre post-rock, trip-hop et electro, cette musique éthérée qui dessine des paysages sonores brumeux et mystérieux. Seule sur scène, Tallisker a sorti un EP, Implosion.

  • Lire également l’interview de Tallisker avant la sortie de son EP

 

 

Ellah A.Thaun

Elle aussi mène son projet en solitaire. Ellah A. Thaun, seule avec sa guitare et d’un sampler, chante des chansons d’amour, raconte des histoires d’ailleurs, revient sur des épisodes très antérieurs. Ses titres sont comme des flashs éclairant une pop expérimentale et electro.

 

 

For The Hackers

Ce sont les plus jeunes des cinq groupes. For The Hackers, Booster #5, est un quatuor de garçons de 20 ans. Ils sont pleins d’envie, d’insouciance et d’enthousiasme. Cette bande de copains joue la musique qui leur ressemble. Bloody Colors, premier EP, est un concentré de pop-electro joyeuse, colorée, ensoleillée, parfaite pour les dancefloors et pour séduire les jeunes filles.

 

 

Aloha Orchestra

Comme Tallisker, Aloha Orchestra bénéficie depuis janvier 2015 du dispositif Booster #6. Aloha Orchestra a été pendant quelque temps le projet solo de Jean-Baptiste Mabille, jeune musicien havrais qui a commencé à écrire en Argentine. De retour au Havre, il s’est entouré quatre musiciens expérimentés. Ensemble, ils ont donné du relief, de la profondeur, de l’énergie à une pop electro héritée de LCD Soundsystem ou de Local Natives. La sortie du premier EP est prévue pour avril prochain.

 

 

NUIT

NUIT se construit en musique et en images. La création visuelle tient en effet une importance considérable dans ce projet qui s’est écrit en studio. Elle apporte une autre intensité dramatique à cette pop electro sombre, puissante où les guitares saturées contrastent avec le chant aérien. Nuit, formation havraise, a donné son premier concert en décembre dernier au Tetris.