Deux jours de musique, sept groupes, un chapiteau : ce sont les Concerts de l’Impossible. La Scène nationale de Dieppe propose un moment festif consacré à la chanson à texte les 10 et 11 mai dans le parc paysager à Neuville-lès-Dieppe.

C’est un événement qui s’inscrit dans cette saison où se mêlent poésie et politique. Celui-ci est entièrement musical. La scène nationale de Dieppe propose les Concerts de l’Impossible vendredi 10 et samedi 11 mai sous le chapiteau des Saltimbanques de l’Impossible, implanté dans le parc paysager de Neuville-lès-Dieppe. 

Un moment festif pour « mettre en avant le verbe ». Avec ce temps fort printanier, Philippe Cogney, directeur de DSN, souhaite faire « entendre la capacité des groupes d’aujourd’hui à jouer avec notre langue. Tout en abordant des thèmes d’actualité. Ils apportent des témoignages. Nous avons besoin de revendiquer des choses. Durant la saison, nous avons entendu beaucoup de textes. Il y a une cohérence. Cette démarche politique ne constitue pas un frein à la fête ».

Pop, rock, rap…

Les Concerts de l’Impossible commencent avec Djazia Satour (en photo). Cette artiste née en Algérie puise autant dans son héritage musical que dans la pop et la folk pour évoquer l’exil et l’errance. Changement de couleur avec Karpatt qui mélange le jazz manouche, le rock, les musiques sud-américaines. Le jeune duo de Sein teinte son rap d’electro et d’humour pour raconter sa génération.

Place aux groupes régionaux avec Lo-Fï, quatuor rock, et Monkey Division, autre quatuor pop-rock et premier prix du tremplin Musiques actuelles de Dieppe en 2018. Les Tit’Nassels viennent fêter leurs 20 ans d’existence aux Concerts de l’Impossible. 20 ans et 10 albums, c’est une occasion pour la formation de Rouanne de parcourir tout un répertoire. Les voyages influencent les compositions métissées des Yeux d’la tête, enivrés par les musiques de l’Europe de l’Est, la chanson française et le rock. 

Les Concerts de l’Impossible ont été imaginés comme « un voyage » dans différentes contrées musicales et dans des écritures engagées. À chacun de se laisser embarquer.

Infos pratiques

  • Vendredi 10 et samedi 11 mai sous le chapiteau des Saltimbanques de l’Impossible, parc paysager de Neuville-lès-Dieppe.
  • Tarifs : 15 €, 12 € une soirée, 25 €, 20 € les deux soirées.
  • Réservation au 02 35 82 04 43 ou sur www.dsn.asso.fr

Programmation des Concerts de l’Impossible

  • Vendredi 10 mai à 19h30 : Djazia Satour, Karpatt, Sein
  • Samedi 11 mai à 18h30 : Lo-Fï, Monkey Division, Les Tit’Nassels, Les Yeux d’la tête