Ultime œuvre de Georges Braque peinte à Varengeville-sur-Mer, Barque échouée sur la grève a rejoint mercredi 26 juin les collections du MuMa au Havre. C’est un legs de Florence Malraux, la fille d’André Malraux.

C’est une œuvre d’un des plus grands peintres du XXe siècle, lié à l’histoire de la Normandie. Barque échouée sur la grève a été peinte par Georges Braque (1882-1963) en 1956 à Varengeville-sur-Mer, un village où il vient passer ses étés dans sa maison-atelier à partir de 1929. La confrontation avec la nature suscite à nouveau un intérêt pour le paysage, surtout dans les dernières années de sa vie. Barque échouée sur la grève est l’ultime tableau de Braque. Juste une  petite embarcation bleue, abandonnée pour rappeler une présence humaine, une mer et un ciel noir avec cette matière intense. « Cette œuvre est d’une apparente simplicité. Or elle est très profonde. Comme Nicolas de Staël, il reste figuratif mais tend vers l’abstraction. Il invente un nouveau langage. C’est comme un aboutissement avec ce cadre peint qui harmonise le tableau », remarque Annette Haudiquet, conservateur en chef du patrimoine et directrice du MuMa.

Barque échouée sur la grève a appartenu à André Malraux (1903-1974). En juillet 1964, Marcelle Braque, l’épouse du peintre, offre cette toile au ministre de la Culture et lui dédicace. Les deux hommes se connaissent bien, s’apprécient. Malraux a notamment eu un regard bienveillant sur le travail de l’artiste en soutenant le projet de décoration d’un plafond du musée du Louvre à Paris par Braque, celui de L’Arbre de Jessé, le vitrail destiné à l’église de Varengeville-sur-Mer. Enfin, le 3 septembre 1963, André Malraux prononcera l’éloge funèbre aux funérailles nationales du peintre. Pour remercier Marcelle Braque, André Malraux écrit : « je regarde la petite barque bleue, je pense à Braque, je pense à vous. Et je veux seulement vous redire que vous m’avez donné l’une des plus grandes joies de ma vie ».

À la disparition de son père, Florence Malraux hérite de cette émouvante Barque échouée sur la grève. « Ce tableau l’a accompagnée jusqu’à la fin de sa vie. Elle vivait avec ce paysage. Florence Malraux était une femme d’une grande générosité, d’une grande sensibilité et aussi d’une grande fidélité à son père. Elle était heureuse que ce tableau revienne au Havre où André Malraux avait ouvert la première maison de la culture, qu’il figure dans ce lieu, parmi les siens », confie Jean-Louis Prat, ancien directeur de la fondation Maeght. Barque échouée sur la grève vient ainsi enrichir les collections du MuMa au Havre après ce legs de Florence Malraux, disparue le 31 octobre 2018. Jusqu’au 20 septembre, le tableau est présenté en ouverture de l’exposition Dufy au Havre. Après l’été, il sera accroché au premier étage du musée, juste à côté de La Vague de Gustave Courbet.

Infos pratiques

  • Ouverture tous les jours du mardi au vendredi de 11 heures à 18 heures, les samedi et dimanche de 11 heures à 19 heures, au MuMa, musée d’art moderne André-Malraux au Havre.
  • Tarifs : 10 €, 6 €, gratuit pour les moins de 26 ans, les demandeurs d’emploi, pour tous le premier samedi de chaque mois