Dans Les 7 Dernières Paroles du Christ en croix de Haydn mis en scène par le duo Clarac-Delœuil les 15 et 16 mars à l’Opéra de Rouen Normandie et le 17 mars à L’Éclat à Pont-Audemer, c’est Marina Hands qui détient la parole. La comédienne récite entre les thèmes musicaux les textes de La Bible, de Patti Smith, de Bernanos. Entretien

Comment pouvez-vous qualifier ce spectacle ?

C’est un spectacle poétique, politique. Il est un moyen de faire entrer la parole dans la musique, de communiquer avec le public de manière simple. C’est une déambulation à travers des textes qui évoquent l’amour, la foi, l’attente… Comme une sorte de rêverie littéraire.

En quoi ce spectacle est-il politique ?

Il est politique dans les questions qui sont posées. Il interroge les fantasmes, la foi. Ce sont peut-être davantage des questions sociales. Qu’est-ce que le paradis ? Est-il meilleur ? Est-il à l’intérieur de nous ? Il questionne aussi la manière dont la foi peut s’intégrer dans nos vies. 

Quel est votre rôle dans ce spectacle ? Une comédienne, une conteuse ?

Je suis plus une conteuse au milieu de musiciens. Je partage ces lectures. Dans ce spectacle, je veux emmener tout le monde avec moi, être autant avec l’orchestre qu’avec le public. C’est une expérience du présent. Je ressens ce que j’entends. La parole est séparée entre la musique et le texte.

Quel est votre rapport à la musique ?

Je vais naturellement vers ce que je connais le moins. Je ne suis pas une spécialiste de la musique classique. Je l’écoute. Pour moi, la musique est de l’ordre de la sensation.

Vous menez divers projets complètement différents. Qu’est-ce qui vous anime ?

Je cherche surtout à être dans la transmission. Avant, je travaillais pour moi. Je cherchais à être une bonne comédienne. Aujourd’hui, je travaille pour le public. Je veux être là pour transmettre des styles, des pensées. La forme de ce spectacle correspond vraiment à la manière dont je veux désormais travailler. Je veux être un pont.

Quel est votre prochain projet ?

Je vais jouer dans « Architecture », un texte écrit et mis en scène par Pascal Rambert. Nous ferons dans la cour d’honneur l’ouverture du festival d’Avignon. Il y aura Jacques Weber, Stanislas Nordey, Audrey Bonnet…


Infos pratiques

Relikto vous fait gagner des places

  • Gagnez vos places pour la représentation du samedi 16 mars à 18 heures au Théâtre des Arts à Rouen.
  • Pour participer : likez la page Facebook, partagez l’article et écrivez à relikto.contact@gmail.com