Pendant quatre ans, Blonde Redhead est resté silencieux. Après un premier single, No More Honey, dévoilé cet été, le groupe new-yorkais a sorti Barragán, un album mélancolique. Blonde Redhead est mardi 23 septembre au 106 à Rouen.

 

photo Pier Nicola d'Amico

photo Pier Nicola d’Amico

Barragán, c’est le titre du neuvième album de Blonde Redhead. C’est aussi le nom d’un architecte mexicain connu pour son style épuré. Facile donc d’avoir une première idée de la nouvelle production du trio new-yorkais. En effet, Blonde Redhead a préféré une touche minimaliste.

 

Le groupe a voulu aller à l’essentiel dans Barragán. Il y a des moments de grâce, des ambiances vaporeuses, comme dans No More Honey ou The One I Love, et des titres plus dance, tels que Dripping. Il faut plusieurs écoutes pour déceler toutes les subtilités, les richesses de Barragán, un album cependant inégal mais sans tension, contrairement aux disques précédents. Kazu Makino joue à nouveau avec toutes les fragilités de sa voix, si langoureuse. Ce qui accentue les atmosphères mélancoliques des différents morceaux.

 

Blonde Redhead qui s’est fait connaître du grand public avec Misery is a butterfly est en perpétuelle évolution depuis sa formation il y a vingt ans. Une évolution certes lente puisque le trio, toujours discret et élégant, n’a jamais emprunté de grands virages. Il a néanmoins toujours eu une approche singulière de la pop, su expérimenter pour créer des moments de poésie.

 

 

  • Mardi 23 septembre à 20 heures au 106 à Rouen. Tarifs : de 24 à 16 €. Réservation au 02 32 10 88 60 ou sur www.le106.com