Les couleurs musicales sont multiples dans ce MoZ’aïque, un festival de la Ville du Havre. Du 17 au 21 juillet, 40 artistes et groupes vont se succéder sur les trois scènes installées dans les jardins suspendus.

Une 10e édition. 10, c’est un chiffre rond qui marque un anniversaire. Pour la 10e édition de MoZ’aïque qui se déroule du 17 au 21 juillet dans le cadre idéal des jardins suspendus au Havre, pas de regard en arrière. « Quel sens y aurait-il eu à proposer un revival ? C’est quand même un peu lourd », remarquent Jérôme Le Bay, directeur du festival, et Yann Le Boulba, directeur artistique. Ils sont restés fidèles à la ligne directrice du festival : proposer un tour du monde en musique pour parcourir diverses cultures. « Avec MoZ’aïque, il y a une volonté de démocratisation de la musique, d’offrir une programmation exigeante à un très large public. Tout cela entre en résonance avec Vibrer au Havre », rappelle Sandrine Dunoyer, adjointe de la ville du Havre en charge de la culture.

Une programmation éclectique. Cette année, le festival MoZ’aïque emmène en Allemagne, en Algérie, en Irlande, en Côte d’Ivoire, en Grèce, en Jamaïque, à Cuba, aux États-Unis, au Burundi, au Chili… Il traverse plusieurs genres musicaux comme la soul, le rock, le funk, le blues, le jazz, le reggae, les musiques traditionnelles… L’affiche de cette 10e édition réunit Ray Lema, Henrik Freischlader, Dobet Gnahoré, André Manoukian, Imam Baildi, Rod Taylor, Eric Legnini, Harold Lopez, Boney Fields, Stefan Cassar, JP Binemi, Soviet Suprem…

Pour la scène locale. À chaque édition, MoZ’aïque fait une place aux artistes de la région normande dans son Café musique. Une programmation qui s’effectue en collaboration avec l’association Badaboum. La fanfare de Koolcast Brass Gang s’empare des standards du jazz et klezmer. Pape et Alice Cissokho mêlent leur instrument, la kora et la harpe. A ces artistes s’ajoutent la pop-electro avec OFS, le jazz de Volt, l’univers singulier de Mr Matt. Sans oublier Little Bob qui revient avec ses Blues Bastards.

Un spectacle pour les enfants. « 10, c’est aussi l’âge des enfants qui seront le public de demain. Nous avons voulu faire un cadeau aux familles », annonce Sandrine Dunoyer. Le festival MoZ’aïque commencera mercredi 17 juillet avec le spectacle d’Aldebert (en photo). Le chanteur multiplie ses Enfantillages avec beaucoup d’espièglerie et de tendresse. Dans ses chansons qui ont récemment créé une polémique stérile, il aborde des thèmes légers et aussi très sérieux comme les nuits agitées, l’état de santé de la planète, la condition animale, la paix dans le monde. 

Programmation de MoZ’aïque

  • Mercredi 17 juillet à partir de 11 heures : Aldebert, Altan, Ray Lema Sextet, Henrick Freischlader Band, Little Bob Blues Bastard
  • Jeudi 18 juillet à 18 heures : Dobet Gnahoré, André Manoukian 4tet, Awek, Imam Baildi, OFS
  • Vendredi 19 juillet à 18 heures : David Bessat quintet, Mr Matt, Rod Taylor & The Positive Roots Band, Manu Lanvin and The Devil Blues, Soviet Suprem, Volt
  • Samedi 20 juillet à 16 heures : Eric Legnini Guitar trio, Harold Lopez Nussa trio, Koolcast Brass Gang, The Red Goes Black, Sofiane Saïdi & Mazalda, Boney Fields & The Bone’s Project
  • Dimanche 21 juillet à 12 heures : Stefan Cassar, Henri Texier Sand 5tet, Pape et Alice Cissoko, Macha Y El Bloque Depresivo, Michelle David & The Gospel Sessions, JP Bimeni & The Black Belts, Electro Deluxe

Infos pratiques

  • Du 17 au 21 juillet aux Jardins suspendus au Havre.
  • Tarifs : 10 €, 30 € le Pass 5 jours, 5 € et 15 € le Pass pour les étudiants et les demandeurs d’emploi, gratuit pour les moins de 13 ans, 5 € pour le concert d’Aldebert.
  • Billetterie sur https://mozaique.lehavre.fr/billetterie