La Boîte à bulles édite une version BD du roman du Havrais Benoît Duteurtre La Petite fille et la cigarette (paru chez Fayard). Benoît Duteurtre qui sera d’ailleurs de passage à la Galerne le 9 novembre pour son dernier roman, Livre pour adultes.

 

maquette-COUV.inddCe n’était pas son coup d’essai. Déjà avec Service clientèle, Benoît Duteurtre s’était amusé à laminer les travers de notre société rationalisante en passant par l’un de ses symboles : l’assistance téléphonique. L’assistance téléphonique, ce service prévu, rappelez-vous, pour rendre la vie plus simple aux usagers. « Ce n’est pas du tout le cas », rappelle Benoît Duteurtre, « et depuis la parution du livre [2005. NDLR], je remarque que cela s’est encore dégradé… ». Soit dit en passant…

 

Service clientèle était le premier volet d’une trilogie sur les dérives des organisations humaines modernes. Le premier étage de la fusée. Avec La petite fille et la cigarette, l’auteur havrais racontait un enchaînement kafkaïen qui, sur un malentendu, mène un trentenaire vers un sort funeste. Surpris en train de fumer aux toilettes par une petite fille, le « héros » va se retrouver au cœur de la tourmente sur fond de pédophilie… Une farce provocante habilement tournée et pleine d’humour qui a séduit les éditeurs étrangers puisque le livre – écrit face à la mer à Etretat – a été traduit dans une vingtaine de langues, édité aux Etats-Unis… Et même plagié (par la « star » Shia LaBeouf). « C’est un livre qui m’a fait connaître dans beaucoup de pays, concède l’auteur. Bien plus que mes autres romans plus personnels. »

 

La fable se prêtait bien à une adaptation en bande dessinée. C’est Sylvain-Moizie qui s’est jeté dans l’aventure avec un trait qui se délecte à faire des « tronches ». « J’ai été régulièrement tenu au courant de l’avancement du projet », explique Benoît Duteurtre qui a même accepté d’être le personnage central du roman graphique. Toute ressemblance n’est donc pas fortuite. « Je tenais avant tout à ce que cela ne soit pas trop franco-français dans la présentation, poursuit Benoît Duteurtre. Je voyais plutôt un monde « global » fait de bric et de broc. » Un monde un peu hybride, donc, mais dans lequel le chien s’appelle quand même Sarko…

 

Hervé Debruyne

 

  • La petite fille et la cigarette, par Sylvain-Moizie, La Boîte à bulles.
  • Rencontre avec Benoît Duteurtre mercredi 9 novembre à 18 heures à La Galerne au Havre.