Le Courtivore, Acte 2 avec huit nouveaux courts métrages qui seront projetés vendredi 10 mai au cinéma Ariel à Mont-Saint-Aignan. Dans la liste, il y a Pile Poil, une fiction de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller tournée à Oissel.

L’idée de Pile Poil ? Juste une anecdote racontée pendant un week-end de travail. « J’étais avec une amie pour une séance d’écriture. On n’avançait pas vraiment. Une de ses copines arrive et raconte qu’elle cherche un modèle pour son épreuve d’épilation. Elle était en train de passer son CAP d’esthéticienne. Là, il faut la copine super sympa… Parce qu’elle doit avoir un centimètre de poil sur les jambes en plein mois de juin. C’était drôle ! ».

Lauriane Escaffre a mis cette petite histoire dans un coin de sa tête, l’a partagée avec Yvonnick Muller, complice depuis plusieurs années. Ensemble, ils sont allés plus loin. Et si le modèle se désistait juste avant l’épreuve… Les deux scénaristes tenaient là la trame de leur nouveau court métrage, Pile Poil, qui est sélectionné pour l’Acte 2 du Courtivore vendredi 10 mai au cinéma Ariel à Mont-Saint-Aignan.

Après l’idée, les personnages… « Dans ce film, nous avions envie de traiter de la relation entre un père et sa fille. Dans cette famile, la mère est absente ». Le père, Francis, joué par Grégory Gadebois, est un boucher un peu bourru. Entre ses cours, sa fille, Élodie (Madeleine Baudot), en CAP d’esthéticienne, désosse des épaules d’agneau et va chercher les boudins dans les chambres froides. Ces deux-là, très pudiques, s’aiment beaucoup mais ne savent pas se le dire. Alors, parfois, les mots échangés ne sont pas bien choisis et blessent. Par la force des choses, Francis va découvrir l’univers d’Élodie et garder son enfant prendre son envol.

Un tournage à Oissel

Dans Pile Poil, Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller, comédiens devenus scénaristes et réalisateurs, ont mis de la tendresse et de l’humour. « Nous adorons la comédie et nous sommes contents d’aller dans ce genre. Nous n’aimons pas les gros gags et les punchlines. Nous préférons le comique de situation. Nous avons travaillé des scènes de comédie tout en y ajoutant de l’émotion. L’une ne peut aller sans l’autre, pour nous ».

Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller sont venus pendant quatre jours à Oissel pour tourner Pile Poil — les deux autres jours de tournage se sont déroulés à Bordeaux. « Nous ne connaissions pas vraiment la région mais nous avons vécu une belle histoire avec la Normandie ». Si belle que les deux artistes espèrent y revenir pour tourner la version longue de Pile Poil. « À la base, ce n’est pas notre idée. Nous aimons tellement les personnages que nous n’avons pas envie de les abandonner. Le film ne sera pas une répétition ou une élongation. Quand nous avons travaillé sur Pile Poil, nous avions écrit beaucoup de matière. Nous avons en stock 150 000 scènes. Il y a aussi des personnages secondaires que nous n’avons pas pu mettre en avant ». Pour le tournage, il faudra encore attendre au moins un an. 

Le programme de l’Acte 2

  • Cadavre exquis (animation) de Stéphanie Lansaque et François Leroy
  • Jeter l’ancre un seul jour (fiction) de Paul Marques Duarte
  • La Parcelle (fiction) de Michaël Guerraz
  • Excess will save us (documentaire) de Morgane Dziuria-Petit
  • 2 minutes 30 (fiction) de Mehdi Fikri
  • Hybrids (animation) de Florian Brauch, Kim Tailhades, Matthieu Pujol, Yohan Thireau et Romain Thirion
  • Pile Poil (fiction) de Lauriane Escaffre et Yvonnick Muller
  • Grands Canons (animation) d’Alain Bien

Le Courtivore

  • Vendredi 10 mai à 20 heures : Acte 2 au cinéma Ariel à Mont-Saint-Aignan
  • Samedi 11 mai à 20 heures : Eurêkourt ! Au centre photographique, 15, rue de La Chaîne à Rouen
  • Mercredi 15 mai à 10 heures : Courtivore en short à la bibliothèque Simone-de-Beauvoir, pôle culturel Grammont à Rouen
  • Vendredi 17 mai à 20 heures : Acte 3 au cinéma Ariel à Mont-Saint-Aignan
  • Samedi 18 mai à 20 heures : Objectifs Courts à l’Atrium, 115, boulevard de L’Europe à Rouen
  • Mercredi 22 mai à 14 heures : Courtivore en short au cinéma Omnia à Rouen
  • Jeudi 23 mai à 20 heures : The Grand Courtivore Hôtel à l’hôtel littéraire Gustave-Flaubert, 33, rue du Vieux-Palais à Rouen
  • Jeudi 23 mai à 22 heures : soirée de pré-clôture au bar le Popcorn, 21, rue du Vieux-Palais à Rouen
  • Vendredi 24 mai à 20 heures : Finale au cinéma Omnia à Rouen

Infos pratiques

  • Tarifs : 5 € les séances de compétition, 6 € la finale, 5,50 € et 4 € pour les deux séances du Courtivore en short, gratuit pour les séances thématiques.
  • Renseignements sur https://courtivore.com