Normandie impressionniste a son Avant-Première. Samedi 13 et dimanche 14 octobre, les quatre grands musées de la région organisent divers événements artistiques gratuits. Au choix : projection de films, visites commentées, ateliers… Au MuMa au Havre, le comédien Vincent Fouquet ponctue une promenade dans les collections avec Bénédicte Marin d’une lecture de critiques, autant virulentes qu’élogieuses.

Aimer les impressionnistes… ou pas ! Tel est le thème de la visite dimanche 14 octobre au MuMa au Havre. Une balade dans les collections des peintres impressionnistes du musée avec Bénédicte Marin, médiatrice, et Vincent Fouquet, comédien. La première décrit et raconte l’histoire de l’œuvre. Le second lit une critique du tableau ou celle d’un tout nouveau courant qui n’a pas fait l’unanimité à la fin du XIXe siècle. 

Au contraire. Les plumes de cette époque étaient en effet très aiguisées. « Les impressionnistes ont été décriés de façon violente. Il y avait aussi des attaques ad hominem. L’intérêt de cette lecture, c’est de montrer le grand talent de ces auteurs. On donne à entendre des textes d’une grande qualité littéraire. Ils sont écrits avec une sorte de jubilation à dire du mal. On sent même de la mauvaise foi et une complaisance dans cette mauvaise fois. Les auteurs prétendent connaître l’art mais ils critiquent les peintres selon une grille d’évaluation qui semble datée. Il ne faut pas oublier que nous sommes dans la IIIe République, très conservatrice », remarque Vincent Fouquet. Si certains se laissent aller à la méchanceté, d’autres reconnaissent avec la même énergie, la même conviction tout le talent de ces impressionnistes, de ces peintres qui sont sortis de leur atelier. A cette époque, quelques intellectuels et collectionneurs ont fait preuve d’audace pour apporter leur soutien ces artistes. Tous ces mots, ces convictions, ces élans sont autant de matière à jouer pour le comédien.

Alors aimer les impressionnistes… ou pas ! Vincent Fouquet, auteur et acteur vu au théâtre avec Le Chat Foin, les compagnies Akté ou Alchimie et au cinéma, les apprécie. « L’impressionnisme est une peinture que l’on voit beaucoup. Il est aujourd’hui incontesté. J’ai néanmoins une préférence personnelle pour des courants plus récents. Mais il y a une émotion qui reste intacte. Une pensée qui passe toujours par la peinture. C’est assez sensationnel. Renoir me touche peut-être moins que Monet, Manet ou Degas. L’histoire de cette peinture demeure étonnante ». Les critiques y ont contribué.

  • Dimanche 14 octobre à 15 heures et 17 heures au MuMa au Havre. Gratuit.

L’Avant-Première

Normandie impressionniste se déroulera du 3 avril au 6 septembre 2020. En attendant, le festival propose une Avant-Première dans quatre musées de la région au MuMa au Havre, au musée des impressionnismes à Giverny, aux musées des Beaux-Arts de Caen et de Rouen. Deux jours, les 13 et 14 octobre,  pour se plonger à nouveau dans un courant pictural. Philippe Piguet, commissaire général de Normandie impressionniste, a voulu un week-end pluridisciplinaire, à l’image de la prochaine édition du festival. L’Avant-Première propose des projections de films (Ceux de chez nous de Sacha Guitry, Partie de campagne de Jean Renoir, Le Bonheur d’Agnès Varda), des conversations entre Philippe Piguet et Jean-Hubert Martin sur la question de l’exposition, entre Erik Orsenna et Agnès Varda, des visites commentées, des lectures…

  • Gratuit

 

Au musée des Beaux-Arts de Caen

Samedi 13 octobre

  • 11 heures : visite à deux vois avec Emmanuelle Delapierre, directrice, et Philippe Piguet
  • 18 heures : projection de Partie de campagne de Jean Renoir
  • 18h45 : projection de Ceux de chez nous de Sacha Guitry
  • 20h30 : projection du film d’Agnès Varda, Le Bonheur

Dimanche 14 octobre

  • 13h45 : atelier pour les 7-12 ans
  • 15 heures et 16 heures : visite dans le musée pour les 3-5 ans
  • 16h15 : atelier pour les 4-6 ans

Au musée des impressionnismes à Giverny

Samedi 13 octobre

  • 16 heures : projection de Partie de campagne de Jean Renoir. Réservation au 02 35 52 92 04

Dimanche 14 octobre

  • 16 heures : projection du film d’Agnès Varda, Le Bonheur, suivie d’un débat avec la réalisatrice et Erik Orsenna, écrivain. Réservation au 02 35 52 92 04

Au musée des Beaux-Arts de Rouen

Samedi 13 octobre

  • 14h30 : atelier avec Marie Jaffredo, dessinatrice, sur comment transformer un tableau du XIXe siècle en bande dessinée. Réservation au 02 35 52 92 04
  • 16h30 : débat sur la notion d’exposition entre Jean-Hubert Martin, ancien directeur du musée d’art moderne de Paris, et Philippe Piguet. Réservation au 02 35 52 92 04
  • 16h30 : dédicace de Marie Jaffredo, autrice de Edouard Manet et Berthe Morisot
  • 18h30 : projection de Partie de campagne de Jean Renoir. Réservation au 02 35 52 92 04

Dimanche 14 octobre

  • 11 heures : initiation au dessin
  • 15 heures : visite des chefs-d’œuvre
  • 16h30 : projection du film d’Agnès Varda, Le Bonheur

Au MuMa au Havre

Dimanche 14 octobre

  • 11h30 : projection du film Ceux de chez nous de Sacha Guitry
  • 14 heures : projection d’Une partie de campagne de Jean Renoir
  • 15 heures : Visites à deux voix Aimer les impressionnistes… ou pas ! avec Bénédicte Marin et Vincent Fouquet
  • 16 heures : projection de Le Bonheur d’Agnès Varda
  • 17 heures : Visites à deux voix Aimer les impressionnistes… ou pas ! avec Bénédicte Marin et Vincent Fouquet