C’est La liste de mes envies qui l’a fait connaître. Grégoire Delacourt est samedi 14 novembre à l’Armitière à Rouen pour présenter sa dernière envie : une grande bouffée d’amour par-dessus les dunes.

 

photo Emmanuelle Hauguel

photo Emmanuelle Hauguel

Le livre a été l’un des cartons de 2012. Et une surprise. La Liste de mes envies a même été adapté au cinéma, avec Mathilde Seigner dans le rôle de la petite mercière qui gagne à l’Euro-millions et Marc Lavoine dans le rôle de l’époux indélicat. Et au théâtre avec Mikaël Chirinian qui interprète sur scène tous les personnages de l’histoire. Au final, le gros lot, c’est l’auteur qui le gagne avec un nombre d’exemplaires vendus qui taquine le million…

 

Deux romans ont suivi et voici que Grégoire Delacourt est de retour avec Les Quatre saisons de l’été et ses quatre histoires d’amour. Pour l’occasion, l’auteur a néanmoins choisi de respecter unité de temps et unité de lieu… Nous sommes à l’été 1999 au Touquet, station balnéaire chère au cœur de Grégoire Delacourt. Alors que Nostradamus et Paco Rabanne ont annoncé la fin du monde, que la rumeur enfle sur un bug informatique également à l’échelle planétaire, Francis Cabrel chante Hors saison et quatre histoires d’amour marchent lentement sur le sable…

 

Quatre histoires, quatre générations. D’où le titre gentiment paradoxal qui suggère que, sur cette plage estivale, les quatre saisons de la vie vont défiler. C’est avec Louis que l’on commence, Louis qui a attendu si longtemps que Victoire ne soit plus une enfant pour passer aux choses sérieuses, Louis qui souffre et l’exprime avec une justesse soignée… Et l’on passera au récit suivant, puis au suivant ; puis au dernier, avant de découvrir que tout est lié, qu’il n’y avait décidément pas de hasard sur la plage du Touquet cet été-là, que l’amour est facétieux et qu’il nous pousse au-delà de nous-mêmes. Grégoire Delacourt s’y connaît pour faire entendre sa petite musique et l’on se fait docilement bercer par ce flux et reflux, de l’anéantissement à la renaissance, du doute à l’espoir.

 

H.D.

 

  • Rencontre avec Grégoire Delacourt, samedi 14 novembre à 15 heures à L’Armitière. Entrée libre.