Riff Reb’s reprend la mer. Le dessinateur havrais est à la Galerne mercredi 14 décembre à l’occasion d’une dédicace pour son dernier livre, Marines, artbook, paru chez Noctambules. Tout le monde sur le pont…

 

Le livre est élégant. C’est que l’auteur y a rassemblé quelques-unes de ses plus belles « marines », avec pour seules armes en pleine tempête, « pinceaux secs et crayons gras ». En guise d’hameçon, une étrange citation de Roland Dubillard : « Ceux qui se refusaient à l’expérience de l’encre pressentaient vaguement l’avenir comme un incendie ». Lecteur, accroche-toi, la mer ne sera pas souvent d’huile dans Marines, Artbook. C’est l’océan sans pitié que dessine plus volontiers Riff Reb’s, en dédicace mercredi 14 novembre à La Galerne au Havre, avec au centre quelque fier navire effilé – ou une frêle barcasse – ballotté par les flots écumants.

 

L’éditeur a eu la bonne idée de zoomer sur ces scènes dantesques, rendant plus de noirceur encore jusqu’à souligner la trame du papier… Le lecteur doit apprendre l’apnée, pas d’issue, sinon, c’est la tasse assurée… Riff Reb’s nous propose l’apocalypse façon XIXe siècle, si ce n’était un clin d’oeil vers Peter Pan pour croquer ces pirates aux habits de lumière fatigués par trop de campagnes et d’embruns en pleines moustaches. Des marins que l’artiste cueille dans la routine de la mer. Face aux éléments déchaînés, ils tentent debout de sortir de l’enfer. Mais rien n’est moins sûr…

 

Une véritable galerie que l’auteur dédiera joliment à ses illustres et nombreux prédécesseurs, Daumier, Doré, Turner, etc. Et même au photographe et Havrais comme Riff Reb’s Jean Gaumy.

 

En Cadeau bonus, l’éditeur a glissé un album de famille dans lequel Riff Reb’s a aligné les plus fameux pirates, pittoresques au possible, immortalisés en méchants de théâtre. Savoureux.

 

Hervé Debruyne

 

  • Mercredi 14 décembre à 15 heures à La Galerne au Havre. Entrée libre