Dédale(s) #2, c’est 5 jours de festivals, 8 spectacles de théâtre et de danse, 3 concerts. Le festival lancé par Christian Mousseau Fernandez, directeur du Tangram, se tient du 2 au 6 avril à Evreux et ouvre la porte des structures culturelles au jeune public.

Un festival et les jeunes. Dédale(s) est un festival « avec et pour les adolescents. Tout est pensé en ayant un objectif en tête : les jeunes de ce territoire doivent converger vers le Cadran pendant 5 jours ». Christian Mousseau Fernandez, directeur du Tangram à Évreux, est à l’initiative de cet événement singulier dans la saison. Dédale(s) propose non seulement de faire découvrir des créations artistiques mais aussi de donner la parole au jeune public. Depuis septembre 2018, un comité de pilotage, constitué de 16 lycéens et lycéennes, a participé à l’élaboration du festival et à son évolution. « Nous avons été en dialogue. Pour eux, une demi-journée de rencontre et de pratique n’était suffisante. Nous avons alors allongé ces moments ». Ils ont également choisi le visuel de cette deuxième édition : le jaune pour sa lumière et la paire de Converse qu’ils portent presque tous. Pendant le festival qui se tient pour la deuxième année du 2 au 6 avril, les jeunes seront aussi acteurs.

Une programmation sur mesure. Dédale(s) est un chemin à suivre dans une programmation pluridisciplinaire avec de la musique, de la danse, du cirque et du théâtre. Il commence avec le magnifique spectacle de Raphaëlle Boitel, les 5es Hurlants, une évocation de la persévérance dans un univers onirique. Les Maladroits aborde le thème de l’engagement dans Camarades (en photo). Le Théâtre du Rivage joue Maelström, une création sur la différence, et Dan Då Dan Dog, une fable sur les tourments contemporains. Le Groupe O reprend L’Âge bête, une pièce en forme de polar. Le Groupe Chiendent excelle avec ce surprenant Nasreddine, le fou, le sage, personnage qui vient bousculer les a priori. La compagnie Dyptik installe une atmosphère urbaine et électrique avec Dans L’Engrenage. L’auteur Sylvain Levey s’est lancé dans une performance d’écriture a avec le groupe Bafang. Du glam, du punk et du rock avec les Anglais de Queen Zee et aussi du rap avec RK.

Un temps pour s’exprimer. Pendant Dédale(s), les adolescents sont aussi les héros. Le festival leur ouvre tous les midis des scènes où ils pourront jouer (inscriptions à studios@letangram.com). Chaque jour, Avec Principe actifs, ils feront résonner Les Clameurs du labyrinthe, une émission de radio en direct. Au programme : des critiques de spectacles, des rencontres avec des artistes. Les jeunes ont aussi créé Chronos, la mascotte de Dédale(s) qui trônera devant Le Cadran. 

Infos pratiques

  • Du 2 au 6 avril avec Le Tangram à Évreux. Tarifs : de 16 à 5 €. Réservation au 02 32 29 63 32 ou sur www.letangram.com

Le programme de Dédale(s)

  • Mardi 2 avril au Cadran : concert d’ouverture à 18 heures, Les 5es Hurlants de Raphaëlle Boitel à 20 heures
  • Mercredi 3 avril à 18 heures au Kubb : Maelström du Théâtre du Rivage
  • Mercredi 3 avril à 20 heures à la Maison de quartier de La Madeleine : Camarades de la compagnie Les Maladroits
  • Jeudi 4 avril à 18 heures au Kubb : performance de Bafang et Sylvain Levey
  • Jeudi 4 avril à 20 heures au Cadran : Dan Då Dan Dog du Théâtre du Rivage
  • Vendredi 5 avril au Kubb : L’Âge bête du Groupe O à 20 heures, Queen Zee et Roman noir à 21 heures
  • Samedi 6 avril au Cadran : Nasreddine, le fou, le sage du Groupe Chiendent à 16 heures, Dans L’engrenage de la compagnie Dyptik à 19 heures
  • Samedi 6 avril à 20h30 au Kubb : RK
  • Programme complet sur www.letangram.com