La première édition de Rush est consacrée à Alan Lomax. Peu connu du grand public, cet homme qui aurait eu 100 ans cette année a réalisé un fabuleux travail d’ethnomusicologue aux Etats-Unis, aux Caraïbes et en Europe. Lors de ce festival nomade, imaginé par le 106 à Rouen, il sera question de marcher sur les traces d’Alan Lomax. Explication avec Stéphane Deschamps, conseiller artistique et journaliste aux Inrockuptibles.

 

Si Stéphane Deschamps devait garder uniquement dix disques de sa collection, « il y en aurait au moins cinq d’Alan Lomax. J’adore cette musique par dessus tout ». Le journaliste a commencé à se pencher sur l’histoire de l’ethnomusicologue américain en 1997 lors de la réédition des musiques en CD. « J’ai découvert l’ampleur de son travail. Quand on écoute du blues ou du folk, on croise toujours à un moment donné Alan Lomax. Cela fait maintenant quinze ans que je m’intéresse et que je me passionne pour ces musiques ».

 

Que retenir d’Alan Lomax aujourd’hui ? « C’est un chercheur de pépites d’or, un pionnier des musiques du monde, du field-recording. Il a enregistré tout ceux qui ont joué de la musique ancrée sur un territoire. Et ce, dans un but non commercial. Pour lui, il existait une culture locale qui valait le coup d’être partagée. Il a ainsi pris la musique comme elle se présentait à lui. Il ne faut pas oublier qu’il a collecté tout cela bien avant l’invention des technologies numériques et d’Internet. Il a enregistré la première fois en stéréo en 1959 du vieux blues au sud des Etats-Unis. Quand on écoute, on a l’impression que les musiciens sont assis à côté de vous ».

 

Pendant Rush, Stéphane Deschamps animera samedi 6 juin un apéro à Guidoline à Rouen et fera écouter quelques titres de cette période de la fin des années 1950. « Alan Lomax qui était un homme très à gauche a dû fuir les Etats-Unis à cause du maccarthysme. Il vient en Europe pour poursuivre son travail. Après, il décide d’explorer à nouveau le sud des Etats-Unis. Ce sont mes enregistrement préférés ».

 

Pour élaborer Rush, « Nous sommes partis d’Alan Lomax et tout ce qu’il représente, des musiques traditionnelles dont les groupes d’aujourd’hui se sont emparés. Nous vons voulu montrer comment ils les faisaient vivre ». Pas de vision passéiste mais moderne de la musique tout en parcourant « des styles différents, allant du roots à du rock garage ». Notamment lors de la série de concerts gratuits donnés dans le quartier Martainville à Rouen.

 

 

Le programme

  • Du 29 mai au 27 juin au 106 : exposition de pochettes des Chants du monde, Sahara Rocks d’Arnaud Contreras, Les Voix du Mississipi de William Ferris
  • Vendredi 29 mai à 20 heures au 106 : Blick Bassy
  • Les 29, 30 et 31 mai à Guidoline : le Studio du verbe avec Dick Annegarn
  • Samedi 30 mai de 15 heures à 19 heures à l’Aître Saint-Maclou : atelier de lutherie avec l’association Galaor.
  • Samedi 30 mai à partir de 16 heures dans le quartier Martainville : Sourdure, King Biscuit Fat Leg, Powerdove, The Wedding Party, Dick Annegarn, Mr Airplane, Man, Pokey Lafarge, Duck Duck Grey Duck
  • Samedi 30 mai à 23 heures dans les jardins de l’hôtel de ville : projection de o’Brother d’Ethan et Joel Coen
  • Mercredi 3 juin à 20 heures au 106 : conférence d’Arnaud Contreras
  • Jeudi 4 juin à 20 heures au 106 : conférence de William Ferris puis projection de Lomax the song hunter de Rogier Kappers
  • Samedi 6 juin à 12 heures à Guidoline : rencontre avec Stéphane Deschamps
  • Samedi 6 juin à 20 heures au 106 : Le Bal de l’Afrique enchantée
  • Dimanche 7 juin à partir de 10 heures : voyage en train de Rouen jusqu’à Bourghteroulde-Thuit-Hébert et en musique avec Sarah Savoy, Bror Gunnar Jansson. Concert sur place de Black Yaya, CW Stoneking

 

Infos pratiques

  • Conférences, expositions et concerts en extérieur : gratuit
  • Les rencontres avec Dick Annegarn se font sur rendez-vous au 06 08 34 47 87.
  • Le Bal de l’Afrique enchantée au 106. Tarifs : de 14 à 3 €
  • Express, départ de la gare de Rouen à 10 heures. Tarifs : de 24 à 15 €. Retour à 19 heures
  • Réservation au 02 32 10 88 60 ou sur www.le106.com

 

Lire également : Un Tour du monde en musique